Showing 2 Result(s)
Français

FAQ

FAQ accordéon diatonique B. Loffet

Foire aux questions
Questions – Réponses

Écrit par Bernard Loffet

Quelle est la différence entre un accordéon 2 voix et un 3 voix ?

Alors, là, c’est une question de fond !
La grande différence, c’est que cette 3ème voix, qu’on peut mettre ou enlever grâce à un bouton de registre (sur le dessus) permet de changer la sonorité de l’accordéon. Comme elle est une octave plus grave, ça va donner beaucoup plus d’ampleur et de rondeur au son et en outre quasi-doubler la puissance.
Le « 3 voix » est ce que j’appellerais un instrument définitif, beaucoup de personnes qui ont démarré sur un 2 voix (quel que soit sa marque) passent un jour sur un 3 voix, qui par ses possibilités est l’accordéon qu’on gardera (presque) définitivement… à condition que le répertoire joué soit un répertoire traditionnel 2 rangs.
Le gros avantage du « 3 voix » est avant tout sa voix grave, et la possibilité de la mettre ou non. Lorsqu’on joue en extérieur, le son « s’en va », et en général on tire beaucoup plus sur l’instrument. Avec la voix grave, le musicien « sent » le son, et tire beaucoup moins fort, ce qui évite de casser des anches. Avec 7-8 ans de recul, je n’ai jamais eu à changer d’anches sur un de mes « 3 voix », alors que ça arrive de temps en temps sur le plus petit de nos 2 voix.
Si c’est pour faire danser, j’aurais tendance à dire que vous en viendrez fatalement au « 3 voix », éventuellement après un temps sur un instrument d’étude !

Le « 3 voix » n’a vraiment rien à voir avec le « petit » : il a du coffre, et permet de changer de sonorité ! c’est ce que j’appelle un accordéon définitif, à part pour ceux qui veulent aller vers un diato avec des altérations et des basses en plus – mais ça dépend du répertoire, en général les chants de mer et de marins se jouent facilement sur un « 2 rangs ».
Lorsqu’on a une bande de copains qui chantent (parfois qui braillent) avec l’accordéon, la 3ème voix permet d’une part qu’on entende l’instrument, et d’autre part de ne pas risquer de le bouziller en tirant trop fort dessus, 3 anches vont se partager le boulot et la voix grave double quasiment la puissance de l’instrument. Le décalage entre la voix grave et les deux voix naturelles rend aussi l’accordéon plus moelleux, plus chaud, plus discernable aussi.
La différence de prix vient surtout du doublement anches-sommiers de la main droite, des registres (main gauche et main droite) et aussi de l’accordage nettement plus long entre des voix à une octave d’écart. C’est d’ailleurs une chose à savoir, car l’accordage à faire tous les 4-5 ans coûtera aussi plus cher.

« doit-on acheter un « 3 voix » si on veut se passer des tierces ? »

La suppression des tierces est facile à faire, au besoin : on peut occulter les tierces des accords de ré et mi (pour un sol/do) qui sont les 2 accords qui gênent entre majeur et mineur, ou occulter toutes les tierces. Question de goût !
Cette modification est réversible et gratuite, bien qu’il faille ouvrir l’accordéon.
Pour entendre ce que ça fait : Avec ou sans tierces ? (MP3)

À quoi sert un registre pour supprimer le tierces et ce qu’est une tierce ?

Une tierce va définir un accord comme majeur ou mineur.
Sans les tierces, l’accord est une simple quinte, un accord non défini, que la mélodie jouée à la main droite définit alors comme majeur, mineur (ou autre mode).
C’est le cas général des guitaristes en « open tuning ».
Pour entendre ce que ça fait : Avec ou sans tierces ? (MP3)

« J’hésite entre le Pro 2 rangs et demi, 3 voix et le Pro 3 rangs, 3 voix« 

La grande différence entre les deux modèles vient de la structure même de chacun des instruments. Le 3 rangs est conçu pour un système de registration automatique, avec les registres derrière le clavier pour le côté « mélodie » et accessible en jouant au pouce pour le côté « basses ». Le 2 rangs 1/2 est quant à lui doté d’une registration directe, avec les boutons de registre discrets sur la grille, solution plus simple mécaniquement et plus économique que les tirettes double action.
Parlons « son », maintenant, car la grande différence est là à mon avis : le 3 rangs a une structure complètement différente du 2 rangs 1/2, avec une recherche de sonorité plus « fine ». La grille métallique de main droite et la répartition sommiers / voix / registration y sont pour beaucoup.
Le 3 rangs a un son plus clair, un peu plus agressif, plus fin et des attaques plus énergiques, bref plus de « gnac » que le 2 rangs 1/2. Les basses du 3 rangs sont plus claires et moins ronflantes, plus neutres, moins typées que le 2 rangs 1/2.
En fait, je voulais un autre équilibre de son, volontairement plus « soliste » et plus précis, un peu plus d’harmoniques aigües pour un son plus fin, et des basses plus neutres .
Le 2 rangs 1/2 est lui plus chaleureux et plus rond en sonorité, avec un souci d’éviter l’aggressivité sans pour autant donner un son mou. Les basses sont profondes et bien présentes, bien équilibrées en sonorité avec la main droite.

Qu’est-ce qu’un registre « automatique » ?

Sur les registrations « à l’ancienne », le (ou les) bouton(s) se trouve(nt) au-dessus de l’accordéon et sélectionne un jeu d’anches : pour passer d’une sonorité à l’autre, il faut parfois agir sur plusieurs boutons : ce n’est pas « automatique ». De plus, on risque alors de faire des choix de jeux d’anches qui ne doivent pas normalement jouer ensemble. (voyez le schéma des registres de notre 2 rangs 1/2, non automatiques).
Les registres automatiques au pouce se trouvent à l’arrière du clavier, et permettent de changer de sonorité en jouant (en utilisant le pouce), les sonorités étant pré-définies.
Dans les registres automatiques, il y a 2 systèmes: à simple ou double action. Ca signifie que ceux à simple action sélectionnent une sonorité lorsqu’on les abaisse. Les registres à double action sélectionnent une sonorité lorsqu’on les abaisse et une autre lorsqu’on les remonte, ce qui permet d’éviter d’avoir 5 ou 6 boutons sous le pouce et de ne plus savoir lequel actionner sans les compter…
Il existe aussi des registres automatiques qui se trouvent en face avant, au-delà de la rangée intérieure. On en rencontre peu sur les diatoniques, même si ça existe. Ceux-ci sont toujours à simple action.

Peut-on essayer des accordéons B. Loffet ailleurs qu’à l’atelier ? Si on est à Rennes, par exemple ? Le Graet e Breizh 3 rangs 2 voix (21 + 9 touches) 12 basses

Nous n’avons pas de revendeurs, nos instruments sont vendus uniquement à l’atelier, à Lorient. Pour les essayer plus près de chez vous, ce serait chez d’autres clients, voyez dans les cours d’accordéons : il y en a sûrement, peut-être vous le laissera-t-on essayer ?
Le mieux à faire si vous souhaitez essayer et comparer mes diatos est de passer à l’atelier.

Quelle est la différence entre le 3 rang Graet e Breizh et le 3 rang Pro ?

La grosse différence entre nos deux « 3 rangs » est que le « pro » est en 3 voix et le Graet e Breizh en 2 voix. La sonorité d’un 2 voix n’est jamais la même que celle d’un 3 voix jouant dans le même registre, sans parler des possibilités ajoutées par une troisième voix.
Le Pro, avec sa grille métal filtre moins les fréquences aigues que la grille bois du GeB, et est donc un peu plus pugnace, un son plus net et ciselé.
La table bois du GeB lui donne un médium-aigu plus présent et une bonne pêche (un poil d’aggressivité), la table alu du Pro lui donne plus de rondeur et un médium-grave plus présent qui équilibre bien le registre grave par rapport aux deux voix médium.
Les GeB sont entièrement en massif, alors que les Pro sont en massif et contreplaqué, ce qui permet de ne pas augmenter trop le poids.
La qualité d’anches, les sommiers sont identiques.

Certaines notes de mon rang 3 me font changer pas mal de doigtés auxquels j’étais habitué (le sol# médium et le sol par exemple)

La 3ème rangée est organisée autrement car la réflexion sur un 3 rangs n’est pas la même que sur un 2 rangs 1/2 : il y a de la place pour des notes « en double » : le sol# dans les 2 sens… et aussi le même décalage que les 2 autres rangées : le sol# se trouve au même endroit par rapport à une note des autres rangées quelle que soit l’octave.
Donc ça simplifie le jeu : dans l’aigu comme dans le grave, l’altération d’une note se trouve toujours à la même position relative. Idéal pour l’improvisation, et quand ca « tricote » pas mal.
Ça, c’est impossible à faire sur un 2 rangs 1/2 où le plus important, c’est d’avoir le maximum d’altérations disponibles dans la place impartie.
Par contre, sur un « 3 rangs », le poids et le prix sont plus élevés. Il peut être judicieux de vous demander : « Est-ce que le répertoire que je veux jouer nécessite vraiment un 3 rangs ? »
En effet, la grande majorité des possesseurs d’un « 3 rangs » utilisent assez régulièrement 4 à 5 boutons de la 3ème rangée, les autres n’étant utilisés que de façon très exceptionnelle (voire jamais).
Je vois passer à l’accordage des instruments de 10 ans qui ont des notes de 3ème rangée qui ne sont pas rodées !
Donc pesez bien le « Pour » et le « Contre » lors de votre choix : poids, nombre de notes, disposition, répertoire sont des paramètres à évaluer.

Que conseillez-vous entre le Graet e Breizh 2 rangs + 5, 12 basses 2 voix ou le Graet e Breizh qui n’ a que 2 rangs 8 basses mais possède 3 voix ?

Pour faire votre choix, il serait bon de vous demander quels répertoires vous aimeriez jouer, et ceux que vous ne pouvez pas jouer actuellement à cause des limitations de votre instrument.
Une fois ces répertoires cernés, vous pourriez définir si un « 2 rangs » vous suffit, ou s’il faut envisager un 2 rangs 1/2, voire plus tard un « 3 rangs ». Le « 3 voix » permet, lui, de changer de sonorité (car le registre de 3ème voix est une voix à l’octave grave qu’on peut mettre ou non). Il est plus puissant, et la voix grave lui donne nettement plus de présence.

Le 2 rangs et demi est « chromatique » sur 2 octaves (il a tous les # et b sur les 3/4 du clavier). Il permet de jouer tout ce qu’on veut, notament la chanson française actuelle (la Tordue, Têtes Raides, Tiersen, Benabar…) et les classiques Brassens, Brel, Nougaro, Gainsbourg, le vieux musette et les chansons rétro, des musiques russes et de l’est, du jazz, dans les limites techniques du musicien. Et bien sur aussi tout ce qu’on peut jouer sur le 2 rangs.

Vous me direz qu’il est dans ce cas plus intéressant de prendre un 2 rangs 1/2 … mais cela dépend de votre choix de répertoire, pour jouer des musiques traditionnelles et folk, vous n’avez pas besoin d’une demi rangée de dièzes et bémols dont vous ne vous servirez quasiment jamais (il y a sur le « 2 rangs » 2 touches d’altérations en début de rangée en cas de besoin pressant) et la 3ème voix est fort intéressante aussi.
Pour plus de clarté, j’ai fait un tableau reprenant les caractéristiques de tous mes diatos, qui permet une comparaison aisée : Tableau comparatif

Un instrument sans registres ni tierces aux basses me semble pénalisant.

Les Graet eBreizh 2 rangs 1/2 et 3 rangs complètent ma gamme de « 3 rangs » en étant plus légers que leurs grands frères « 3 voix ».
Ils n’ont donc que 2 voix à la main droite, comme aux accords et aux basses.
Notre choix de faire ces modèles sans tierces aux accords vient d’une tendance actuelle d’un certain nombre de diatonistes à jouer sans tierces, parce que le jeu d’un 3 rangs (et j’y inclus les 2 rangs 1/2) se balade beaucoup plus dans les tonalités et les modes qu’un 2 rangs.
À mon oreille, je trouve désagréable de jouer en mineur à la main droite et en majeur à l’accompagnement, par exemple, et encore plus désagréable – à mon goût toujours – lorsque je joue des musiques modales.
Il est bien entendu que c’est mon avis personnel, et que cela se discute : on peut aimer que ça grince un peu, aimer les dissonances que les tierces induisent dans les cas que je citais.
Notre choix, avec Michel Gravouille, a été de ne pas implanter les tierces, aussi pour des raisons d’équilibre accords / main droite, de rendement sonore de la main gauche et de place, comme nous voulions garder un instrument compact, maniable et esthétique.
Pour entendre ce que ça donne : Avec ou sans tierces ? (MP3)
Nous proposons maintenant les deux modèles 12 basses Graet e Breizh « 2 rangs 1/2 » et « 3 rangs » avec les tierces, et le registre pour les mettre ou les occulter.
Le poids n’a que faiblement augmenté (+ 70 gr.), pour ce qui est du son, on reste bien équilibré entre main droite et main gauche même si le supplément de puissance des accords avec tierces s’entend.

À quoi sert la petite tige en fer qui apparaît en bas du clavier main droite ?

Cache axe du clavier mélodie - Graet e Breizh

Le téton en métal sert à cacher l’axe du clavier, ce qui permet de le démonter pour réparer le cas échéant.

J’ai trouvé un Touptit en 19 touches. Existe-t-il en 21 ?

Le touptit 19 touches date d’avant 2004, en n’avait pas les touches 1 et 1′.
Son plan de clavier se trouve sur la page des schémas de claviers, dans la rubrique « Anciens schémas / plans de claviers ».
Depuis 2004, il a 21 touches à la main droite, les basses sont inchangées.

Je voudrais changer mon Hohner 2915 pour un accordéon en bois avec touches champignons, mais je n’ai pas réussi à sortir un seul son d’un Beltuna. Est-ce dû au changement de clavier ?

Changer d’accordéon nécessite toujours un petit temps d’adaptation, généralement une à quelques semaines. Il est plus facile de passer d’un clavier à boutons rentrants, tel votre « ‘2915 » à un clavier à boutons « champignon » que l’inverse, ce qui est votre cas !

Il n’y a pas d’attaches soufflet sur vos accordéons ?

Fermoir

C’est un choix qu’il n’y ait pas de fermoirs sur nos diatos (à l’exception des petits modèles d’étude), c’est le fruit d’une (longue) réflexion.
Les fermoirs sont un reste des anciens temps où les accordéons étaient transportés sur l’épaule par leur(s) courroie(s), et qui servaient à éviter que le soufflet s’ouvre et pendouille lamentablement.
Il faut savoir que les soufflets ne s’abiment pas s’ils s’ouvrent ou se ferment (c’est ce qu’on fait en jouant), si on les garde fermés lorsqu’on les range, c’est avant tout pour des raisons pratiques (ça prend moins de place) et esthétiques.

Depuis qu’on range et transporte les accordéons dans des boites ou des housses, en les posant sur leurs pieds, les fermoirs n’ont plus d’autre utilité que de rassurer le musicien, ce qui est utile, certes, mais ne justifie pas la pose de ces accessoires vraiment inesthétiques.
Posé sur ses pieds, le soufflet reste bien fermé.
Nous continuons à mettre des fermoirs sur les modèles d’étude car il leur reste une utilité qu’on ne détecte pas au premier coup d’oeil : les enfants, lorsqu’ils débutent, jeunes et évidemment plus fluets que les adultes, gardent parfois le fermoir du bas fermé, évitant ainsi à leur bras gauche de porter la partie « basses » de leur accordéon.
…et les accordéons chromatiques actuels n’ont pour la plupart plus de fermoirs.

Pourquoi mettez-vous un bouton marqué en 7 et pas en 6 ?

J’explique cela dans mes « trucs et astuces« , dans la rubrique « Le bouton repéré » avec une jolie historiette…
Les facteurs d’accordéons qui mettent le bouton repéré en 6 le mettent au milieu du clavier pour des raisons esthétiques.
Moi je le mets sur le bouton 7 car je suis musicien et que je joue du diato depuis le milieu des années ’80… et que c’est là qu’on en a besoin !

Le bouton marqué rayé me gène, on ne peut pas le remplacer ?

Bien sur, si vous n’en souhaitez pas, je ne vous en mets pas (mais vous verrez, à l’usage, ce n’est pas un simple repère pour débutant, c’est bien plus utile que ça).
Je vous le remplacerai si vous le souhaitez lors de la révision des 6 mois.
Vous pouvez aussi le déplacer par vous-même, pour le mettre sur un bouton qui ne sert pas : comme tous les boutons, il se dévisse tout simplement.

Quelle garantie s’applique à vos instruments ?

La garantie de mes instruments est de 5 ans, les anches 2 ans. Elle s’applique partout.
En réalité, je n’ai eu que très rarement des problèmes sur mes diatos, et encore plus rarement qui ont nécessité le retour de l’instrument. Lorsqu’un problème a été rencontré, il s’est le plus souvent résolu par une assistance au téléphone.
Lors d’un retour de l’accordéon à l’atelier, je couvre les frais de port retour si le défaut est bien couvert par la garantie (si ce n’est pas de la casse ou de l’usure), les frais de port aller comme retour restent entièrement à la charge de mon client si ce n’est pas couvert par la garantie. Je prends en charge les frais de port aller la première année lorsque j’ai effectivement constaté un défaut de fabrication par échanges téléphoniques.

Quel assureur spécialisé dans les instruments de musique conseillez-vous ?

Les assurances pour instruments de musique (chez qui je fais assurer mes instruments lors des expositions) :
AON Assurances Leroy
tél : 01 58 75 86 86
www.assurances-leroy.com

Comment monter les courroies sur un accordéon neuf ?

Quelques images valant mieux qu’un long discours, voici un « roman-photo » pour vous guider : Montage des bretelles sur un accordéon en vous rappelant les règles de base :
Les bretelles, pour être efficaces, doivent être bien réglées. La plus longue pour l’épaule droite, la plus courte pour la gauche (pourquoi ? voir ici) : c’est prévu pour que le clavier de main droite se trouve vers le milieu de la poitrine du musicien, et que son coude droit ne soit PAS le long du corps.
La longueur des bretelles se règle au milieu et uniquement à cet endroit. Les sangles du dessus et du dessous ne servent qu’à attacher les bretelles à l’accordéon. Régler les bretelles à cet endroit a plusieurs désavantages. Il faut savoir que le cuir va s’user tout doucement sur le métal des attaches. Si vous avez réglé les sangles au maximum, c’est à dire au dernier trou, vous ne pourrez plus déplacer le point de rupture en dehors du cuir sain. De plus, serré au maximum, le cuir risque d’abîmer le bois de l’accordéon.
J’ai fait un article sur le réglage des courroies dans mes trucs et astuces.
Je vous conseille de mettre des « chaussettes » de protections sur les boucles du bas : Trucs et astuces : Chaussettes. J’en fournis systématiquement avec mes instruments.

Doit-on nourrir le bois de son accordéon ?

Le bois est verni, même si le vernis est mat. Aucun entretien n’est à faire sinon le nettoyer si besoin, chiffon sec ou humide.
D’autant que je vous rappelle que nourrir un fauve doit se faire avec la plus grande circonspection, faites appel à un dompteur professionnel, ou gare à vos doigts 😉

Après un peu plus d’un mois de pratique de l’accordéon « 3 voix » que je vous avais commandé, j’apprécie mon compagnon journalier. Je regrette pourtant de ne pas trouver de courbure concave sur la tranche du clavier droit (que les photos semblent représenter sur le 2 rangs 1/2 et le « Touptit ».)

Ces deux accordéons ont un clavier plus épais, qui permet une gorge. Lorsque le clavier est trop fin, les bords de la gorge sont coupants. Le problème de dérapage de doigt vient souvent d’un coude collé au corps, alors que relever le coude, (vers l’avant, pas pour boire [;-)] genre « aviateur » donne une tenue et un maintien de l’instrument plus stable, l’appui sur le pouce est plus ferme et il ne glisse pas vers l’avant.
Voyez à ce sujet mon article : « Levons le coude, mes frères ! » dans mes pages « Trucs et Astuces »

Bonjour, je n’arrive pas à jouer avec les 4 doigts de la main gauche, car j’ai le petit doigt trop court…

Nous avons tous un petit doigt trop court 😉 –> d’ou son nom…
Pouvez-vous vérifier votre position de main gauche, la main assez avancée pour que les 4 doigts soient sur 4 des 8 basses habituelles (celles du dessous), basses de l’intérieur ou extérieur sans difficultés. Pour que le petit doigt arrive sans difficultés sur la basse de fa (la plus en bas, à l’intérieur), la main gauche doit être légèrement en remontant, cela implique de régler les courroies de façon à obtenir cette position de main. Normalement alors le bouton d’air se trouve sous l’articulation du pouce, entre la 1ère et la 2ème phalange.

Je voudrais apprendre l’accordéon diatonique.
Je suis complètement débutant. Je cherche un conseil pour l’achat d’un accordéon qui me permettrait d’apprendre simplement les bases du jeu de l’instrument.

J’aurais tendance à dire que l’instrument idéal pour débuter est un diato 2 rangs, 2 voix en sol/do (pour la France, Belgique), avec 2 voix. Ensuite, qu’il soit souple et pas trop criard en sonorité, pour le plaisir. Le diato le moins cher pour une qualité correcte est le Hohner 2915, qui répond aux premiers critères, mon modèle « le petit » répondant, lui, à tous… mais il est un peu plus cher.
Voilà, à vous de faire votre choix, en fonction de vos moyens et de vos envies !

Je suis interessé par l’achat d’un diatonique.
Je me pose cette question : l’accordéon pour débuter est classiquement le 2915.
Mais que valent les autres marques très bon marché (présentes sur ebay) ? Je pense que les caisses ne sont pas en bois, la sonorite doit donc être differente. L’économie est-elle interessante?
Merci de vos conseils.

Après en avoir essayé quelques uns, je vous confirme que l’instrument du début restera encore le « 2915 » pour longtemps.
Ces diatos chinois à très bas prix sont vraiment décourageants pour les débutants, ce n’est pas le but recherché 😉
La grande différence est dans la qualité des anches, c’est ce qui fait la qualité d’un instrument. Ici, il est poussif et « bouffe » de l’air. Sinon les caisses en perloïd nacré rouge, bleu ou vert sont à peu près OK bien que (selon mon goût) hideuses, et la mécanique m’a semblé correcte. Rien de vraiment nouveau par rapport aux chinois du genre « Parrot » ou allemands du genre Schöller…

Bonjour,
je possède actuellement un diatonique Hohner 2915, mais je souhaiterais changer pour un diatonique ayant un son plus rythmé sur la musique Bretonne.
merci de me donner votre avis !

Pour prendre la suite de votre « 2915 », mon « petit » ou le « 3 voix » seraient de bonnes options. Mais il serait bon de vous demander quels répertoires vous aimeriez jouer, et ceux que vous ne pouvez pas jouer actuellement à cause des limitations de votre instrument.
Une fois ces répertoires cernés, vous pourriez définir si un « 2 rangs » vous suffit, ou s’il faut envisager un 2 rangs 1/2, voire plus tard un « 3 rangs »…
je peux vous aider à définir ces choix, si vous le souhaitez.

Question (si elle a une réponse) : comment caractérisez-vous vos accordéons par rapport à la concurrence Castagnari, Stelvio etc. ? merci

Bon, me situer par rapport à des collègues – et amis – n’est pas si simple : Nos 3 marques jouent à mon avis dans la même gamme de (haute) qualité. Castagnari et Stelvio sont fabriqués en Italie. Castagnari a une gamme immense et très diversifiée. LPour ma part, mes diatos Graet e Breizh sont fabriqués en Bretagne (eh oui, Made in France !), ma gamme est plus modeste (une quinzaine de modèles quand même), et je me démarque principalement par mes choix sonores. Je cherche à obtenir des sonorités rondes et pas trop sèches, avec pas mal de puissance sans que cette puissance se traduise par de l’agressivité – encore qu’un peu ne nuise pas… j’aime que la beauté du bois soit mise en évidence, et j’évite les décorations kitsch & marqueteries trop voyantes, question de goût personnel. Ca se traduit par des instruments assez sobres, assez légers aussi (le poids, enfin la légèreté, a une grande importance à mon avis)
Pour ce qui est des prix, les miens sont souvent plus bas car il n’y a pas d’intermédiaire entre vous et moi (considération sur les prix des diatoniques) et vous trouverez mes tarifs ici .

Le poids annoncé des accordéons comprend-il les bretelles ?

Nous pesons les accordéons sans les bretelles. Il est très possible que nos balances aient une petite différence, pour ma part j’utilise une balance de commerçant, que la personne qui me l’a vendue a fait régulièrement vérifier par les poids et mesures.
Donc, surprise, en en pesant plusieurs j’ai découvert que tous les diatos d’une même série ne pesaient pas exactement le même poids… pas des différences énormes, 50 grammes en moins par ci, 20 grammes en plus par là. Je cherche des explications : probablement la quantité de cire variable qu’on utilise pour fixer les anches, la densité des bois, le ponçage des bois qui peut être plus ou moins prononcé, des variations dans le poids du soufflet (qui joue beaucoup dans le devis de masse d’un petit diato)…
En calculant, et avec une marge de sécurité, j’annoncerai désormais que les poids de mes accordéons sont précis à ± 2 % près, au niveau de la mer, à température de 20° Celsius et hygrométrie de 55%.

Bonjour, je me pose depuis quelque temps une petite question…
J’ai ouvert mon accordéon pour la première fois il y’a pas longtemps et je me suis aperçu que certaines peau qui recouvrent les lames de mon diato ne sont pas toutes en peau mais certaines sont en plastique ?
Pourquoi ? Est-ce qu’une « peau » en plastique est de la même efficacité qu’une vraie peau…? Y’a t-il un intérêt (à part le prix j’imagine) à utiliser du plastique ?
Merci si vous avez le temps de me répondre !

Les peaux en vinyl ne sont pas forcément moins chères que celle en peau, elles sont par contre plus fiables et plus souples.
Les énormes problèmes qu’ont eu les peaux « musique » depuis plus de 15 ans (dus à un changement de traitement chimique des peaux, à cause des règlements européens limitant leur toxicité : les anciennes peaux ne durcissaient pas, ou du moins beaucoup moins vite, qu’à présent) font que le recours au vinyl pour les anches à partir du médium jusqu’aux plus aigues est vraiment meilleur en son et en fiabilité.
C’est le cas de toutes les marques sérieuses, je n’y fais pas exception.
Pour le grave, ainsi que pour les basses, là ou le débit d’air est plus important et permet de pousser une peau plus épaisse, le vinyl doublant la peau est alors utilisé comme « ressort » pour aider la peau (en cuir véritable) à rester plane.
Ce n’est pas l’argument du prix mais avant tout celui de la qualité et par dessus tout celui de la fiabilité qui a motivé ce choix.

Bonjour, la soupape d’air de mon 2 rangs 1/2 fuit par moments, et c’est assez gênant. J’ai ouvert le plaque de main gauche, et j’ai remarqué que l’articulation, faite par une vis, a du jeu. Le bouton en bois commandant la soupape est entouré de feutre, le bouton semble revenir mal à certains moments, ce qui crée la fuite.
En ayant parlé avec mon réparateur, il m’assure que le jeu de la vis est normal et intentionnel.
Que dois-je faire ? Resserrer un peu la vis ? Retirer le feutre ?
Dave.

Effectivement, le jeu dans l’articulation est nécessaire au bon fonctionnement.
Le problème semble provenir du feutre (qui sert à éviter les bruits) probablement un peu épais : une solution simple est de mettre un peu de talc sur le feutre autour du bouton, pour « lubrifier à sec » le glissement du bois sur le feutre.
Si ça ne fonctionne pas, une solution un peu plus compliquée est de démonter la plaque, et avec un papier de verre fin (180, 240) roulé autour d’un crayon de réduire un petit peu l’épaisseur du feutre aux endroits ou ça enserre fortement le bouton. Mettre un peu de talc sur le feutre avant de remonter la plaque.
NB : parfois, les boutons de basses/accords couinent : le feutre « accroche » le plastique du piston sur lequel est vissé le bouton : un peu de talc résoudra aussi cet inconvénient…

Bonjour, Bernard,
je voulais vous dire que la talc (baby powder) a résolu le problème, et je n’ai pas eu besoin d’en remettre depuis Mars.
 (depuis mars 2004, NDBL)

Je vous contacte car j’ai rencontré un problème avec mon accordéon.
Cela est arrivé il y a quelques jours en jouant un morceau de musique. Pendant le morceau, une des notes n’a subitement plus émis le même son que d’habitude.
J’ai l’impression que la note ne fait plus qu’un seul son alors que les autres en font plusieurs.
De ce fait j’ai l’impression que celle ci sonne faux par rapport aux autres, comme si elle était restée coincée.
Comment régler ce problème ?

Il s’agit le plus probablement d’une poussière qui coince une anche.
La description que vous en faites est exactement ce qui se passe lorsque l’anche est coincée, et la façon de la décoincer est décrite ci-dessous.
Pour débloquer une lame, le plus simple est de faire des poussés – tirés très vifs en maintenant le bouton enfoncé.
Plus cette manipulation aura été faite rapidement après la constatation du blocage, plus elle aura de chances de réussir : la poussière (ou peluche, confetti, cheveu) qui coince l’anche ne se sera pas bloquée trop profondément dans la lumière*.
Un dépoussiérage des parties accessibles est de préférence à faire avant, en dévissant la grille qui protège les soupapes et en évacuant les poussières et cheveux qui peuvent s’y trouver à l’aide d’un pinceau (ou une soufflette).

*Communément on appelle la lumière l’ouverture qui est taillée dans le cadre en aluminium pour laisser passer l’anche… mais en vocabulaire technique, la lumière est l’espace ou la distance entre l’anche et le cadre).

Est-il recommandé de sortir mon accordéon en hiver ?

Les accordéons n’aiment pas les changements de température, mais ce n’est pas pour cela qu’il faut les cloîtrer en hiver !
Le temps d’aller à un cours, d’emprunter les transports ne fait courrir aucun risque à votre instrument.
S’il est bien au chaud dans sa boite ou sa housse, il met du temps à se refroidir et aussi à se réchauffer. Par contre il vaut mieux ne pas le laisser des heures dans une voiture, puis rentrer au chaud et jouer : toute l’humidité du lieu se condenserait sur les parties métalliques (anches, plaquettes, mécaniques) avec grand risque de rouille et aussi de bruits bizarres. Si vous ne pouvez pas l’éviter, réchauffez-le en faisant entrer et sortir de l’air par la soupape et en ouvrant grand le soufflet, ventilez bien pour éviter que l’humidité reste à l’intérieur : ça peut prendre 1/4 d’heure avant qu’il ait repris sa température normale, vous le sentirez quand l’air qui sortira ne sera plus froid.

Est-ce que l’envelopper dans une couverture de survie est suffisant? existe-il d’autre chose à faire pour mieux le protéger ?

Pour le transport, si tu prends l’avion, garder ton diato en cabine est le mieux que tu puisses faire.
Pour le cas ou il resterait au froid (voiture, pièces froides…), il faut le laisser se réchauffer avant de jouer, 1/4 d’heure à 1/2 heure, en ventilant le soufflet (ouvrir / fermer par la soupape) régulièrement.
Avant de jouer devant du public, prends le temps de faire jouer toutes les notes : si le diato est encore très froid, il peut y avoir des bizareries (anches faisant des « canards », couinements), ça rentre dans l’ordre tout seul généralement en se réchauffant.
Attention aux salles surchauffées avec un fort taux d’humidité, car en revenant au froid, la condensation risque d’être importante dans l’instrument : de retour à ton lieu d’hébergement, re-ventiles le soufflet, et laisse le hors de sa boite/housse.

Bonjour,J’ai récemment eu pour cadeau un de vos accordéon , le petit. D’abord, je voulais vous remercier. Je suis plus qu’heureuse d’avoir choisi cet instrument, je l’aime et je prend du plaisir tous les jours avec. Il ne me quitte plus !!!
Mais j’ai remarqué un drôle de bruit qui surviens , une sorte de bruit de ressort, un « chtwinnnng » juste après avoir joué les notes graves du clavier droit et toutes les notes de basses. J’espère que c’est normal (sinon je serais contrainte de vous l’amener faire réparer et je serais privée de mon instrument adoré !) mais je vous demande quand même, au cas où il y avait un problème et que le fait de jouer avec aggraverait ce problème.

C’est normal, les anches graves sont surchargées et ne peuvent s’arrêter instantanément. (voyez d’autres articles ici, dans ma FAQ)
Sur un instrument neuf ça s’entend un peu plus, mais ça va s’atténuer au fur et à mesure que vous en jouerez.
Tous les accordéons font cela, et ça ne s’entend que si vous jouez les deux mains séparément en vous arrêtant après chaque note, ce qui n’est pas le mode de jeu normal d’un accordéon 🙂

Bonjour, je possède un « Petit » et je vais partir naviguer sur un voilier en Méditerranée du 15 août à fin septembre, et je voudrais l’emmener, j’ai du mal à penser de ne pouvoir en jouer pendant sept semaines.
Or beaucoup, et en particulier mon professeur, me déconseillent de le faire considérant que le risque de l’abimer, par l’air marin notamment, est grand.
Je précise que le voilier en question est, selon le loueur, neuf.
J’aurais voulu savoir quel est votre point de vue sur la question et, le cas échéant, quelles seraient les précautions à prendre autres que celles de bon sens (mallette rigide, sac imperméable, bien l’arrimer, ne pas l’exposer à la pluie, aux paquets de mer …)?
Vous remerciant pour votre réponse… et pour le reste, j’apprécie particulièrement mon Petit

Vu le climat breton et la résistance de mes diatos au susdit climat, il ne serait pas trop risqué de l’emporter – en restant raisonnable sur les paquets de mer etc. : jouer devant la tempête c’est super… mais le diato risque de ne pas en revenir en bon état.
Un instrument est fait pour jouer, comme une bagnole pour rouler. Bien sur il s’use et s’abime, mais on prend du plaisir à jouer et on répand ce plaisir autour de soi… Mais je ne peux pas vous promettre que les anches ne rouilleront pas.
Un accordage (ou une réparation) ne sera jamais aussi chère qu’une visite chez le garagiste ou le carrossier après un « petit problème » 😉
Pour ma part, mon instrument est (quasi) toujours avec moi. J’y fais gaffe quand même, mais il me suit partout, quelles que soient les conditions. Je peux faire un boeuf ou jouer pour les copains quand ça me prend. Et ça me prend souvent, en fait !

Bonjour, je souhaite emporter mon Hohner 2915 sur mon bateau (3 ou 4 mois par an).
Précautions à prendre pour ne pas le transformer en tas de rouille ?

On ne peut pas empêcher des anches en acier de rouiller, il faut pour le moins le conserver dans un endroit bien sec lorsqu’on n’en joue pas. Pourquoi pas avec des sachets de dessicant dans sa caisse ?
Hélàs il n’y a pas de solution miracle, mais un instrument est fait pour jouer… évitez peut-être de prendre un diato très coûteux (un « 2915 », c’est nickel pour ça) et sachez que les réaccordages seront plus fréquents. Bonne mer et bon vent !

Bonjour !
Je pars habiter dans les Antilles, où le climat est plutôt chaud et humide, tropical voyez-vous. Pensez-vous que je puisse y emmener mon accordéon ? Son boîtier suffira-t-il pour le protéger ? Merci d’avance.

Bien sûr que votre accordéon pourra vous y suivre, mais attention à l’humidité et aux fortes chaleurs…
Une règle simple : si vous vous trouvez bien à un endroit, l’accordéon devrait s’y plaire aussi, si vous avez trop chaud ou trop froid, ce n’est pas bon pour lui non plus. Et aérez-le, jouez, sinon l’humidité s’installe … et il n’aime pas trop cela !
Bon voyage !

Juste un renseignement : les basses vibrent (pas les accords) encore un peu apres avoir relaché les touches (façon guimbarde), est-ce
normal docteur?

Oui, c’est tout à fait normal : les anches de basses sont de très grandes lames, encore surchargées par une masselotte de laiton pour donner les notes graves qu’on attend d’elles. Lorsqu’on arrête l’air qui les fait vibrer (en relachant le bouton), elles ne s’arrêtent pas immédiatement, mais tranquillement en une seconde ou deux… Bien sur, la vibration est moins forte que quand la soupape est ouverte, et elle est couverte par les notes jouées après, mais elle existe.
En fait, cette vibration existe pour toutes les anches, même les plus petites, mais le temps d’arrêt est beaucoup plus bref, proportionnel à la taille de l’anche et à sa surcharge éventuelle… de ce fait, on ne le remarque en général que pour les grosses basses.

« Je n’y comprends rien à l’accordage : c’est quoi, sec, swing, demi-swing ? »

Si les basses et accords d’un accordéon sont toujours accordées au diapason choisi (par exemple, La / A = 440 Hertz), un certain vibrato peut être volontairement créé entre deux voix naturelles à la main droite. Ce choix est fait en général pour quelques années : on conseille de réaccorder un diato tous les 4 à 5 ans, et plus souvent si on en joue vraiment beaucoup.  Il est possible de changer d’accord entretemps, mais ça coute un peu. 
L’accord que je fais souvent est « swing », avec un léger vibrato entre les anches, mais qu’on n’entend que si on fait attention : une vibration d’environ 1 à 1 1/2 battement par seconde.
Le « musette (2 voix) » est un accordage avec un fort vibrato (>> 5 vibrations par seconde), caractéristique du son « musette » (le Hohner 2915 est accordé comme celà d’origine). Le musette à 3 voix est encore plus vibré.
Le « demi-swing » est intermédiaire entre swing et « musette (2 voix) », la vibration est plus prononcée que pour le swing, mais pas trop, de 2 à 3 battements par seconde.
L’accord « sec » (aucun vibrato) se fait très peu, car il fait perdre beaucoup de puissance à l’instrument, alors que point de vue puissance, le demi-swing est à mon avis un bon compromis entre vibrato pas trop prononcé et puissance.
Le swing est certainement le plus joli à mon goût, très fin, un peu moins puissant que le demi-swing quand même…
A propos de l’accord « sec », c’est par défaut celui de mes instruments qui n’a qu’une voix (le « Touptit ») car pour faire un vibrato, il faut au moins deux anches qui fonctionnent en même temps (2 « voix »). le « Touptit » a donc ce son si particulier de concertina des instruments qui n’ont qu’une voix, montés en sommiers à plat (comme les concertinas anglais). Une analyse plus précise des registres d’accordéon dans ma page trucs et astuces, rubrique « Les voix, les anches et les registres…« 

J’ai depuis fait une page consacrée aux termes d’accordage que j’utilise, ainsi que beaucoup d’accordeurs.

J’aimerais savoir ou se situe cet accord trémolo du 2915 par rapport au sec, swing, demi-swing et musette, je n’est pas vu de réponse sur votre site donc je vous pose la question.
Merci

De plus en plus sec, en descendant :

musette 3 voix
musette 2 voix
trémolo
1/2 swing
1/2 swing atténué
swing
swing léger
sec

De plus en plus vibré en montant

Une page plus détaillée sur les termes d’accordage.
…voir aussi « les registres »dans mes trucs et astuces

Le demi-swing serait plus vibrato (2/3 battements) que le swing (1 à 1/2), et pas l’inverse ? c’est à dire du -vibrato au + vibrato (sec, demi-swing, swing, américain, céleste, musette)

Bien sûr ça parait un peu étrange que le demi-swing soit plus vibré que swing… Voici ce qu’on m’a appris début des années 80, lorsque j’ai commencé à accorder.
Historiquement, l’accordage swing se répand dans l’entre-deux guerres (1920-1940) . Ce répertoire nouveau lorsqu’il était joué à l’accordéon l’était sur des instruments accordés peu vibré, le nom « swing » s’est alors appliqué à l’accordage.
Le demi-swing a été « inventé » pour des musiciens qui faisaient un répertoire musette ET du répertoire « américain » à la mode alors, le swing (entre autres)
Le DEMI SWING est entre musette et swing pour « passer » dans les deux types de répertoire. On l’appelle aussi accord américain dans le monde du chromatique.

Je ne suis pas le seul à utiliser ces termes, l’inversion swing/demi-swing étant généralement uniquement au sud de la France.
A mon avis, la confusion viendrait plutôt de l’ignorance des vendeurs qui ne connaissent pas l’accordéon (cas de nombreuses boutiques, on vend du diato car ça se vend…) et aussi du peu d’intérêt des profs pour la technique. Du coup le grand public diatoniste croit que « demi » c’est la moitié de.
C’est exact, il faut juste savoir de quoi on part à l’origine.
Et à l’origine, c’est l’accord trémolo (« musette ») qui était le plus répandu !

« On m’a dit qu’il était possible de faire changer la tonalité d’un diatonique Hohner 2915. Comment faire ? »

Il y a deux possibilités, d’un coût assez différent :
– En échange standard (le plus économique) : selon disponibilité, anches Hohner réaccordées, tonalités possibles : sol/do, la/ré, ré/sol, do/fa. Possible aussi sur l’Erica et l’Atlanta.
– En changeant toutes les anches par des anches Italiennes de bien meilleure qualité (plus onéreux) : toutes tonalités possibles (voir le tableau des tonalités), bien meilleure qualité sonore. Cette solution est par contre possible sur toute marque d’instrument…

« Comment savoir dans quelle tonalité est mon accordéon ? »

Le plus simple pour connaître la tonalité de l’accordéon, c’est de jouer une note à l’accordéon et de la comparer à une note connue d’un autre instrument, ou au « la » du téléphone.
En général, pour des diatos à 2 rangées de 11 et 10 boutons à la main droite, le 3ème bouton en poussé en partant du haut donne le ton de chaque rangée.
(Exception : les systèmes Irlandais et les Club, c’est le plus souvent le 4ème bouton, ainsi que sur certains Ré/Sol)
Si sur la rangée extérieure, le 3ème bouton fait un « sol » en poussé, et sur la rangée intérieure, le 3ème bouton fait un « do » en poussé, l’accordéon est en sol/do.
Si sur la rangée extérieure, le 3ème bouton fait un « do » en poussé, et sur la rangée intérieure, le 3ème bouton fait un « fa » en poussé, l’accordéon est en do/fa
Si sur la rangée extérieure, le 3ème bouton fait un « la » en poussé, et sur la rangée intérieure, le 3ème bouton fait un « ré » en poussé, l’accordéon est en la/ré
Si sur la rangée extérieure, le 3ème bouton fait un « ré » en poussé, et sur la rangée intérieure, le 3ème bouton fait un « sol » en poussé, l’accordéon est en ré/sol
Et ainsi de suite… (pour aide : voir le tableau des tonalités)

Bonjour. J’ai un accordéon simple en sol/do. J’aimerais pouvoir chanter en m’accompagnant avec mon accordéon. La tonalité de mon accordéon est trop aigue pour ma voix.
Quel accordéon et quelle tonalité me conviendrait ? Louez-vous ce type d’accordéon diatonique ? Merci pour votre réponse.

Suivant votre tessiture, un do/fa ou un ré/sol vont sans doute bien mieux s’adapter à votre voix qu’un sol/do.
Toutefois ce sont des tonalités plus aigues, et une voix grave est souvent bienvenue pour étoffer un peu le son de ce type de diatos.
Bien sur, avec un sol/do 2 rangs 1/2 on peut jouer dans d’autres tonalités que celles de base… mais c’est plus difficile.
Je loue des Hohner pour faire des essais de tonalité, j’en ai en ré/sol, la/ré, sib/mib et do/fa.

Peut-on jouer une même tablature sur des diatos accordés différemment ?
Par ailleurs si le SOL-DO permet de jouer du trad français qu’est-ce qui empêche qu’on le joue sur un diato accordé autrement ?

Les diatoniques 2 rangs sont ce qu’on appelle des instruments transpositeurs.
Tu joueras exactement de la même façon (en faisant les mêmes mouvements, les mêmes doigtés) sur un sol/do, un la/ré, un do/fa, un ré/sol, voire un sib/mib…
Même morceau, même doigté… mais LA différence, c’est que l’air joué ne sonnera pas à la même hauteur suivant la tonalité de l’accordéon.
Un la/ré sonnera 1 ton plus haut que le sol/do, donc l’air sera plus aigu… mais ce sera le même air, juste « transposé » un peu plus aigu.
L’échelle des différentes tonalités est ici sur mon site, du plus grave (en bas) au plus aigu (en haut) : https://diato.org/ton_diat.htm
Un instrument plus aigu paraît plus brillant, certaines tonalités vont mieux pour le chant (hélàs souvent différentes selon qu’on soit un gars ou une fille, et plutôt ténor / soprano ou basse / alto)
Pour une tonalité donnée, on ne peut pas forcément jouer avec certains autres instruments diatoniques, par exemple avec une bombarde (qui est aussi un instrument diatonique et transpositeur)

J’aurais besoin pour mon 2 rangs ½ des feutres cylindriques qui guident les boutons côté main gauche.
Les feutre d’origine sont usés et les boutons Do et Sol (basses et accords) viennent claquer contre le bois ce qui produit des bruits parasites. As-tu cela à l’atelier ?

Pour les feutres, c’est simplement du feutre enroulé.
L’important est de bien remplacer par un feutre de bonne qualité qui résiste à l’usure et de la même épaisseur.
La découpe en longueur de la bande de feutre est importante et détermine la précision de la jonction, à faire par approximations successives.
Lorsque c’est parfait, avant de le coller, prendre la mesure pour la découpe des suivants…
Mettre la colle (Pattex néoprène, en gel c’est plus facile) sur le bois, enrouler le feutre plus serré que le diamètre du trou, l’introduire et le laisser se dérouler pour qu’il prenne sa place.

J’ai acheté un HOHNER Erica un peu ancien qui fonctionne pas trop mal pour un début. Sur sa couleur rouge, il y a quelques traces de salissures de surface, pourriez vous m’indiquer comment les enlever et essayer de l’embellir ? Merci d’avance.

Vous pouvez nettoyer le « cellulo » à l’eau savonneuse, c’est très efficace. Si ça ne part pas, essayez l’essence F ou l’alcool. Juste une chose importante : jamais d’acétone ! Et pour les rayures, le polish et l’huile de coude sont la seule solution.

Pouvez-vous m’aider à estimer la valeur de mon accordéon ?

Nous pouvons estimer la valeur de votre instrument si vous passez à l’atelier, sans problème. À distance, nous n’aurions pas toutes les clés pour une estimation précise.

Musique clouée ou cirée : y a-t-il une différence ?

Aucune différence de son. Désolé de casser l’icone, ce n’est qu’un argument commercial avant tout, sauf si les sommiers sont en bois différent. Je m’explique :
Traditionnellement les musiques clouées le sont sur des sommiers en aulne, qui résiste au clouage malgré les faibles épaisseurs de bois.
On ne cloue pas les anches sur des sommiers en épicéa, bois excellent pour ses qualités acoustiques mais plus fendif et qui a tendance à mal tenir les clous.
Le résultat de tests entre musique cirée, clouée ou vissée sur peau ou liège sur le même type de bois de sommier ne fait apparaître aucune différence audible !
La conclusion est que la nature des sommiers et l’accord, bien sur, sont primordiaux dans la sonorité… pas le mode de fixation des plaquettes !

Comment s’expliquent les reversements des accords des basses ?

La plupart de nos diatos sont proposés avec des accords sans tierces, et ceux qui ont les tierces ont aussi un registre pour les occulter.
Nous choisissons les anches de nos accords entre Fa#9 et La24 (numérotation des notes d’accordéon).
Ce qui nous laisse un peu plus de latitude pour adapter les renversements d’accords à la tonalité et choisir mes renversements en fonction de la sonorité que cela donne.
Le choix du renversement est un choix musical délibéré.
Mes oreilles sont à la base de ma réflexion : lorsqu’on met la fondamentale au-dessus (c’est à dire plus aigue que la quinte dans le renversement de l’accord), l’oreille entend cette note la plus haute dans le renversement et fait abstraction des autres, l’accord se « fond » dans cette note si je puis dire. En bref on entend que c’est un accord, mais la note que l’oreille retient, c’est celle qui ressort.
Donc il me paraît logique que la note qui ressort soit de préférence la fondamentale… mais d’autres paramètres doivent être pris en compte, comme le fait que les notes d’accord ne soient pas trop aigues (tout à fait d’accord avec Tania) pour garder du « rond » aux basses, aussi que la progression des accords en montant du Do au La (sur un sol/do) soit homogène, ce qui implique une remise à plat du schéma d’anches pour chaque tonalité… et de la diversité dans les renversements !

Bonjour, je souhaiterais savoir si le matériau utilisé pour les sommiers a une influence sur le son de l’accordeon ou bien si c’est la caisse (et le type de bois utilisé pour sa fabrication) qui est responsable du son.
En dehors de la qualité des lames, les chassis peuvent-ils également influer sur le son?

Sommiers de diato B.Loffet Graet e Breizh, en épicéa et cèdre.

Le bois utilisé pour les sommiers est prépondérant dans la sonorité d’un accordéon. Un bois bon transmetteur du médium-grave comme l’épicéa (bois de lutherie, utilisé pour les tables d’harmonie de violon, guitare etc.) va donner un son plus chaud, plus ample qu’un bois plus dur comme l’aulne.

Mais l’épicéa ne se cloue pas (ou alors on risque de faire des allumettes avec les cloisons de sommiers), alors que l’aulne accepte bien le clouage sans fendre. D’ou la différence de son entre des accordéons montés sur l’un ou l’autre bois – quel que soit le système de montage !
Pour les sommiers de mes accordéons, j’utilise du bois de lutherie comme de l’épicéa ou du cèdre.Les anches sont un excitateur, elles sont de plus ou moins bonne qualité et produisent un meilleur rendement, quantité plus ou moins importante d’harmoniques mais c’est la nature et la géométrie des sommiers, puis de la table, cavités qui modèlent le son d’un accordéon.
Pour les chassis, qualités d’anches (comme pour les bois), voyez ici dans ma FAQ.

Ne vaudrait-il pas mieux poser l’accordéon sur le coté des notes aigües du clavier de la main droite, puisque les peaux auront surement plus de mal à se pencher « sur le coté » ?

Pour les cuirs, c’est vrai que pour les basses, ça pourrait être mauvais sauf que… ça a été prévu, les peaux des basses ont des « ressorts », qui « aident » et maintiennent les peaux collées au cadre d’anche… c’est le cas aussi pour les peaux des notes les plus graves à la main droite. Actuellement, les meilleures peaux ont un « ressort » en vinyl, qui maintient bien la peau, en la gardant aussi mieux à plat.
Pencher les cuirs sur le côté ? c’est la meilleure façon de les vriller, et là, c’est le ronflement assuré en peu de temps…

Je voudrais améliorer l’accord d’une anche. Quelles zones doivent être limées pour monter et descendre la fréquence de la note (extrémité ou près du rivet) ?

Si on lime/meule l’anche à la base (près du rivet), elle baisse.
Si on la lime/meule à son extrémité (donc loin du rivet), elle monte.
Si une anche baisse brusquement, c’est qu’elle va casser (elle est « fêlée », dit-on). Elle fait d’abord un vibrato de plus en plus important. On peut la réaccorder, mais elle re-baisse très vite (parfois une question de minutes…) : Il faut la changer.
Ensuite, ça devient carrément faux, ça donne un son de klaxon. Puis, l’anche fêlée finit par casser, et on ne l’entend plus : à la place on entend un souffle (l’air qui passe dans la logette de l’anche). Il est urgent de la remplacer, l’autre anche « bosse » toute seule, et attendre comme ça la « flinguera » prématurément.

Les outils utilisés pour accorder (en dépannage) : une lime étroite, plate et neuve… ou une petite meule sur une mini perceuse, un petit fer à souder (15 ou 25 W, à la rigueur, 40 W, pas de 100 W!) pour refondre la cire lorsqu’on recolle la plaquette.
A ce propos, la cire utilisée dans les accordéons n’a rien à voir avec la cire à bougie (parafine + stéarine) ni avec la cire d’abeille (bien qu’elle en comporte) : c’est une cire collante spéciale (recette plus bas), donc si vous démontez une plaquette, gardez bien la cire qui la maintenait pour pouvoir la refixer correctement.

Un livre à avoir : Comprendre et réparer votre accordéon par Thierry BENETOUX qui est clair et intéressant. Il aborde de façon simple pas mal d’aspects de l’instrument.
https://www.benetoux.com/comprendre_1.html

Sous laquelle des deux rangées de trous se trouve le vibrato, en haut ou en bas ?

Sur les Hohner 2915, Erica, le sommier posé en face de toi, avec les anches graves à gauche : tu vois les anches côté voix juste.
Donc le côté que tu ne vois pas est le côté augmenté, donc vibrato.
Ça s’entend en faisant sonner les anches de chaque côte, le côté augmenté est logiquement plus aigu.

Je voudrais diminuer la « vitesse » d’ondulation du vibrato, sur quelle partie de l’anche dois-je limer/mouler ?

Pour diminuer ce vibrato, limer ou griffer la base de l’anche (près du rivet). Observe les traces d’accordage existantes (griffures).
A faire doucement et progressivement, sans enfoncer l’anche (ce qui changerait son ouverture).
Au cas ou tu aurais trop limé, pour faire remonter l’anche on lime sa tête (le haut de l’anche).
Bon courage, et patience !

Y a t’il une différence de qualité entre des lames « tipo a mano » que l’on trouve sur les Castagnari et les lames « Antonelli » ?

Antonelli est le nom d’un monsieur, qui donne son nom à une marque d’anches fabriquées par la SIVA. C’est une des fabriques italiennes d’anches qui existent encore. Elle a fusionné il y a un an avec Salpa (idem, nom et marque) pour devenir « Voci Armoniche » qui fabrique les anches « Antonelli » et « Salpa ». Les autres fabriques sont Cagnoni et Artigiana Voci. (Bugari a fermé). En plus de ces (petites) usines, il existe une nuée de riveteurs (monteurs d’anches) qui travaillent chez eux ou dans de petits ateliers, en sous-traitance (travail à la pièce) pour les marques sus-dites, ou parfois en leur nom propre. Le plus célèbre dans ce dernier cas est Binci, mais il y en a d’autres. Ils achètent les pièces estampées, les ajustent et les montent, voire taillent (à la presse) leur propre acier pour le haut de gamme : A Mano

Anche d'accordéon

Les qualités d’anches, maintenant :
3 classes :
Anches d’étude
Anches semi-professionnelles
Anches professionnelles

Les anches d’étude sont composées d’un cadre (plaquette) en aluminium et de deux lames en acier, rivetées machine. peu coûteuses, il existe plusieurs qualités (macchina, super, exsport…)

Les anches semi-professionnelles sont composées d’un cadre (plaquette) en duralumin et de deux lames en acier, rivetées machine. Un peu plus coûteuses, la différence de son par rapport aux anches d’étude est étonnante, et vaut largement ce surcoût.
Il existe aussi plusieurs qualités (Super Dural, Exsport Dural…)

Les anches professionnelles sont le haut de gamme : Il en existe 2 types :

Les anches Typo a Mano (de type « à la main ») sont composées d’un cadre (plaquette) en duralumin et de deux lames en acier (provenant d’une plaque d’acier et estampées côte à côte), rivetées main. Nettement plus coûteuses, elles sont aussi meilleures que les semi-professionnelles. Il en existe aussi plusieurs qualités, avec des différences de finition ou d’épaisseur de plaquette.

Les anches A Mano (« à la main ») sont composées d’un cadre (plaquette) en duralumin et de deux lames en acier (provenant d’une lame d’acier et estampées face à face), rivetées main, parfois en double rivetage. Ce sont les plus chères (vraiment chères), elles sont elles aussi meilleures que les semi-professionnelles, mais la différence par rapport aux « typo à mano » n’est pas aussi nette… en fait, le plus que doublement de prix par rapport à la « typo » a du mal à se justifier, sauf parfois dans le cas de jeux exceptionnels… j’en ai rarement rencontré. La différence la plus sensible de qualité s’entend dans l’aigu.

Voilà, c’est un survol, il existe aussi des qualités spécifiques à chaque marque.

Comment savoir quel type d’anche est monté dans mon accordéon ?

C’est facile, et vous pouvez le voir par vous-même !
Jetez un oeil à mon article qui parle des anches, ici !

Quelle est la différence de prix (en gros) entre les anches « a mano », et les anches « typo a mano » ???

Quasiment du simple au double, pour une différence sonore pas toujours évidente , la « A mano » dépend énormément de l’habilité de l’artisan qui la monte, il y a vraiment des « très bons » jeux comme de ;oins bons, qui ne valent pas du tout la différence de prix !
Pas moyen de choisir avant de monter un jeu, hélas !

Je suis débutant. Je viens d’acquérir un accordéon diatonique d’occasion (il ne présente aucune marque). J’ai recollé une anche baladeuse (à la cire), mais j’en ai une autre dont la lame est cassée.
Pouvez-vous m’en fournir une ? Elle mesure 34×16 mm. Elle joue lorsque j’appuie sur le 7ème bouton de la rangée extérieure.
D’avance merci et félicitations pour votre site qui donne envie de se lancer.

Pour vous fournir la plaquette, il me faut savoir les notes de la plaquette en question.
Voyez ici le tableau des notes utilisées par les facteurs d’anches.
Le LA 24 est le la du diapason, le célèbre La 440 Hz. C’est sur un diato sol/do standard le 7 tiré de la rangée extérieure, voix naturelle (pas la voix grave !)

J’ai vu sur la faq la description des anches de différentes qualités…
Existe-t-il des lames qui ne rouillent pas ou qui ne font pas de corrosion ?

Hélàs, les lames de qualité, qui sonnent bien et ne s’oxydent pas ne sont qu’un rêve : les lames en acier inoxydables ne se fabriquent (quasiment) plus : le son n’était pas vraiment terrible… On en trouve encore, par la force des choses, sur les accordinas (car le musicien souffle dedans). Les harmonicas et mélodicas utilisent des anches en laiton écroui, qui s’oxyde peu ou lentement.
L’acier finit toujours par rouiller, mais les anches récentes sont légèrement grasses suite au process de fabrication, ce qui retarde l’apparition de la rouille.

Comment démonter le soufflet de mon accordéon ?

C’est très simple, il suffit en général de retirer les 4 ou 6 pointes (clous de soufflet, pitons, chevilles) qui retiennent le soufflet.
cela d’un même côté du soufflet, bien sûr.

Clou de souffletcomment ouvrir un soufflet
avec une petite pince, retirer le clou en tirant vers l’extérieur

De préférence, si ce n’est pas nécessaire, ne pas démonter les deux côtés du soufflet à la fois, ou alors repérer soigneusement le soufflet pour éviter des problèmes au remontage.
Par convention, on marque le carton ou la flasque (à l’intérieur) en repérant l’avant de l’accordéon. Par exemple, un simple D (pour droite) indique alors clairement que ce côté du soufflet est l’avant droit. Plus de confusion possible…

Sommiers numérotés sur accordéon chromatique

De même, si vous démontez les sommiers, sachez que dans les chromatiques ils sont en général déjà numérotés.
Toujours par convention, le numéro 1 est du côté avant de l’accordéon.
Si vous ne voyez pas de numérotation, n’hésitez pas à le faire.

Et si vous respectez la convention, vous n’aurez besoin que de numéroter les sommiers, pas besoin de numéroter en plus l’emplacement ou il doit aller.

Lorsqu’on enlève les quatre clous / vis, le soufflet est-il collé ? Est-il remontable ? Pas de problème de fuite?

Pas de danger, le soufflet ne doit pas être collé : on doit pouvoir ouvrir pour accorder et réparer. Il arrive que ce soit un peu dur à ouvrir, car le joint peut coller un peu… pour remonter, facile : on remet le soufflet dans le bon sens, on remet les clous. Attention à bien repérer le sens du soufflet en ouvrant si on ouvre des 2 côtés…
Pour ce qui est des fuites, il faut, s’il y en a, remplacer le joint. Il y a du joint spécial pour accordéons, mais tout joint en mousse dense à cellules fermées peut convenir s’il n’est pas trop épais (environ 1mm de plus en épaisseur que le vieux joint tassé)

Est-ce qu’il faut remplacer les lames trop abîmées par des lames en cuivre, en laiton, en zinc…?

Les anches sont en acier. difficile à remplacer, d’autant qu’elles sont « taillées » en épaisseur (profilées) selon la note à obtenir. Le mieux est de commander les cadres complets (2 notes, une en poussé, l’autre en tiré).
Mais si vous êtes bon en serrurerie, il vous faut trouver de la plaque d’acier dureté R 55 en 5/10 d’épaisseur, et ne pas le détremper en meulant : cisaille, scie et lime seulement !

Les premiers accordéons (1830) avaient des anches en laiton écroui, et c’est encore le cas pour les harmonicas (l’acier ne résisterait pas à la salive), mais le son est complètement différent, et les anches nettement plus fragiles.

Je voudrais redresser les peaux trop courbées d’un vieil accordéon. Est il possible de les redresser après les avoir décollées? Est il necessaire pour cela de démonter les musiques ? Peut on trouver dans le commerce des peaux toutes prètes à un prix abordable ? Existe t’il une meilleure colle que la néoprène liquide qui a l’air de tenir?

Les peaux musique se roulent si elles sont assez récentes, et se changent sur les vieux accordéons (on considère qu’il faut changer toutes les peaux musique sur un accordéon tous les 20 à 25 ans).
Lorsqu’on n’a que quelques peaux qui ‘grésillent’ ou ‘broutent’ : décoller la peau fautive, la rouler entre le pouce et l’index en partant de la base de la peau et le côté externe (croûte) à l’extérieur du petit rouleau que l’on forme, la dérouler délicatement et la recoller.
Des peaux vrillées sur 2 plans devraient aller directement à la poubelle… et peut-être dans le cas de peaux récentes, ne devraient même pas avoir été sélectionnées lors de la pose : on trie les peaux avant de les monter…
Pour changer les peaux, utiliser du cuir d’agneau que vous pouvez trouver dans un « Cuirs et Crépins », il y en a dans toutes les grandes villes.
Nous pouvons vendre des peaux musique et des vinyles au détail à l’atelier, au besoin, n’hésitez pas à nous contacter !
Après avoir essayé plein de colles décevantes, je n’utilise que la néoprène, et exclusivement de la Pattex® pour coller mes peaux musique.

Certaines notes ont un son désagréable (ça fait comme si on aspirait avec une paille une goutte d’eau au fond d’un verre). À l’intérieur de l’accordéon, la plupart des peaux sont cintrées mais toutes les touches ne font pas ce bruit. Que faire ?

Eh oui, toutes les peaux musique sont à changer. C’est normal, leur durée de vie est de 25-30 ans au maximum.
Il faut donc démonter toutes les anches, les nettoyer et nettoyer les sommiers, enlever les anciennes peaux, nettoyer la rouille éventuelle sur les anches (papier de verre très fin – 400, laine d’acier), recoller des peaux neuves côté interne, recirer les anches et enfin coller les nouvelles peaux externes. Tout cela précède un accordage complet.
Il vaut souvent le coup de se demander si un jeu d’anches neuf ne serait pas plus intéressant, car d’une part les anches anciennes sont fragilisées et ne supporteront pas longtemps le jeu normal d’un musicien, et d’autre part la tonalité est peut-être un peu « rare » voire « exotique ». Si vous faites faire ce travail, la restauration en anches anciennes vous coutera plus cher que le remplacement par des anches italiennes neuves de bonne qualité

Mon accordéon fuit énormément au niveau des clapets, que puis-je faire ?

Je pense que, hélàs, il n’y a pas de choses faciles à faire par vous-même, il faut sur un vieil instrument comme le vôtre refaire tous les cuirs (toutes les soupapes, étanchéités) et toutes les peaux musique.
Le boulot est important, et je ne vous cache pas que ça revient assez cher…
Mais pour un instrument avec une grosse valeur sentimentale, ça peut valoir la peine de le faire remettre en état !

Je voudrais avoir un mib en poussé plutôt qu’en tiré. Comment dois-je m’y prendre? dois-je seulement intervertir les anches (le dodièse et le mib)

Il faut retourner les plaquettes de mib/do# de ton Hohner. Tu découpes la cire tout autour de la plaquette de façon à l’écarter de l’alu sans pour autant l’enlever du sommier. Tu retires la plaquette : elle doit venir facilement avec la pointe de ton couteau / canif Tu la retournes, bien dans l’empreinte de la cire : ne pas toucher ou écraser la cire en remettant l’anche ( la propreté du travail est cruciale). Tu refonds la cire avec un petit fer à souder, doucement : elle ne doit pas couler du sommier, juste épouser la tranche de la plaquette. Puis faire des essais : ça doit marcher !

Existe-t-il un produit pour rendre le brillant à la dorure du 2915 ?
Par quoi puis-je remplacer le tissus sur la grille métallique ?

Le Hohner 2915 est en effet un peu kitsch avec sa déco viennoise début XXème siècle… et en effet il a été conçu avant la première guerre, celle de 14-18 !
Le doré du gaufrage a tendance à se ternir, ou à s’effacer avec le frottement, et hélàs on ne peut rien y faire : le doré est recouvert d’un vernis. Donc lorsque les particules dorées (sans doute du cuivre) ont terni, le vernis qui les protégeait de l’oxydation empêche cette fois de pouvoir lui rendre son brillant. En fait ce serait difficile, même sans vernis.
D’autre part, lorsque le vernis a été usé par le frottement, la peinture dorée disparaît très vite, sans doute au profit de vos vêtements 😉
Plus facile, votre deuxième question : le tulle sous la grille de main droite se remplace par du tulle, qu’on peut trouver dans les magasins de tissus ou dans les tiroirs de nos grand-mères ! Collage à la néoprène de préférence.

J’ai bientôt fini la restauration de mon vieil hohner, pour en réduire le bruit de castagnettes (« retour » des soupapes basses) faut-il y mettre un cuir neuf ? Du daim ?
Mon feutre d’un peu plus d’un millimètre) est-il trop fin ?

En effet, il faut utiliser du cuir neuf. Mais c’est de l’agneau, parfois du mouton (sur les mélodéons) que nous utilisons.
Utilisez du feutre d’environ 2 mm, et surtout ne laissez pas la colle pénétrer dans le feutre sinon il devient dur, ce qui n’est pas du tout le but recherché.
Avec les tubes de Pattex®, ils fournissent une petite raclette crantée qui permet d’étaler une fine couche de colle, que vous laisserez sécher comme préconisé avant de mettre le cuir (aussi préalablement encollé côté lisse)

Mon Hohner 2915 est sans bretelle, dois-je l’en équiper, car il n’y a pas de point de fixation ?

Généralement, on joue du diato avec des bretelles, même si certains jouent sans, c’est un autre style.
Mais pour le confort, avec des bretelles, c’est mieux à mon avis. Il vous faut acheter les bretelles (prix indicatif : 18 euros la paire simples, 28 les rembourrées) ainsi que les attaches (8 euros la paire avec visserie). Les attaches se montent sur le dessus et le dessous, de part et d’autre du clavier.
Je propose à la vente bretelles, attaches, bande d’usure, ressorts, système de réglage de courroie de basses… et plein d’accessoires accordéon dans ma boutique Ebay (rubrique « Pièces de réparation »).

Existe-t-il des sourdine pour l’apprentissage de l’accordéon diatonique ?
(c’est pour mes voisins je suis en appartement !)

Désolé pour vos voisins, mais il n’existe pas de sourdine pour accordéon…
Encore que, relativisons, un tissu épais (genre écharpe pliée 3/4 fois) fixé au scotch papier (scotch de masquage pour la peinture) devant les grilles à droite comme à gauche et le son sera nettement étouffé, ça peut suffire. Mais attention, l’air doit encore pouvoir passer !
Mais comme l’accordéon est un instrument expressif, il suffit de pousser/tirer moins fort sur le soufflet pour jouer moins fort.

Ma soupape reste bloquée à l’intérieur et le soufflet se ferme tout seul !

C’est une manip’ simple à faire : démontez la plaque de main gauche. C’est la languette métallique (qui maintient le bouton) qui est tordue vers l’intérieur que vous allez redresser. Repoussez le bouton en bois allongé de la soupape vers l’extérieur (il doit rester levé comme lorsque la plaque est remise en place). Ensuite, avant de remonter la plaque, mettez un peu de graisse sur la tige métallique qui coulisse sous le bouton de soupape. (quelle graisse ? graisse rose, suif, graisse pour les lièges d’instruments à vent ou emboitements de flûtes à bec… ce que vous avez sous la main. Même la « végétaline », ça marche ! ).

Il y a un grincement du côté de la main gauche de mon accordéon…

La solution simple à mettre en oeuvre est la suivante :
        – Démontez la plaque de main gauche (2 vis et desserrer les 2 pieds à vis)
        – Passez de la bougie sur les tranches de cette plaque
        – Remontez la plaque (opération inverse du démontage)
Tout devrait rentrer dans l’ordre !

Bonjour, J’ai acheté un nouvel accordéon […] , mais sur le plan esthétique, il est un peu trop chromatique à mon gout… 🙂
Je voulais savoir s’il est possible de décoller la surface rouge brillant sur l’accordéon sans l’abimer.
Je sais que dessous, il y a du bois mais comment ne pas « trop » l’abimer, je ne sais pas, après je pense qu’il est possible de redonner une belle couleur au bois avec un peu de travail…
Merci par avance!

C’est possible, pas trop difficile. Il faut démonter tous les accessoires, soufflet, sommiers, et peler le cellulo en partant de la grille.
Attention, il faut le découper proprement et laisser la partie sous le joint de soufflet sinon ça fuira.
Les restes, la colle se nettoient à l’acétone. (le cellulo se dissout à l’acétone d’ailleurs).
Poncer, passer à la soufflette, vernir.
Ne pas essayer de teindre le contreplaqué, il est plein de colle et le résultat sera désastreux.
Par contre un vernis teinté fonctionnera mieux.

J’ai acheté mon accordéon diatonique il y a 10 ans.
Je ne l’ai encore jamais fait réviser, j’ai l’impression que mon accordéon sonne faux quand je joue dans l’aigu.
Pouvez vous me faire un devis pour le réaccoder ?
Est il possible de revernir mon accordéon ?
Est il possible de mettre des registres ? tirette derriere la melodie ?
Les bouton de la main gauche ont du jeu…
Mon accordéon est un 2 rang et sol-do, est il possible de rajouter une 1/2 rangée pour que cela fasse 2 rang 1/2 ?

Un accordage devrait se faire tous le 5 ans au maximum, c’est normal qu’il soit faux après 10 ans !
Si les peaux musique sont en bon état, un réaccord de votre modèle de diato (2 rangs 2 voix) coute aux alentours de 80 euros chez nous.
Je ne m’occupe pas du revernissage des instruments d’autres fabricants, j’ai déjà eu de gros problèmes de compatibilité entre vernis, créant des catastrophes :-(.
Il faut prévoir des registres dès la conception sur un accordéon, et dans le cas de votre diato qui est un « 2 voix », un registre n’apporterait pas grand chose (seulement la possibilité de jouer avec 1 seule voix).
De même, en faire un 2 rangs et demi n’est pas prévu (manque de place), le clavier est un clavier bois qui en outre n’est pas assez long…
Vous avez un instrument d’étude, qui est d’une qualité très correcte, mais ça reste un instrument d’étude.
Il est peut-être temps de faire un point, et peut-être de choisir un autre instrument qui vous offrira les possibilités que vous cherchez.

Il vient de m’arriver un truc louche sur mon accordéon : on était en train de répéter avec des potes pour notre premier concert qui à lieu samedi soir et d’un seul coup, en jouant, la neuvième touche tiré de mon diato s’est mise à faire un vieux bruit de « klakson ». je suis désepéré, est ce qu’il ya une solution de secours ?
(je joue sur un petit Hohner, 2 rangs, classique). Merci d’avance . Nicolas

Anche cassée

Désolé pour vous, c’est juste une anche cassée.  Classique…
Mais il faudra aller la faire réparer chez votre réparateur habituel, ça ne coute pas trop cher (dans les 20 euros, si c’est plus c’est trop cher…)
En solution de secours, repérer la note (qui est nettement plus basse que l’autre d’en face sur le sommier) et la boucher (juste la lame, au scotch, chewing gum…).  le son est désormais sec sur cette note là, à faire réparer d’urgence sinon la deuxième prend un sale coup… et risque de casser rapidement.

A ce sujet, il est important de savoir que lorsqu’une anche casse, la seconde (dans le cas d’un 2 voix) a généralement subi le même traitement et risque de casser peu de temps après. Il est impossible de le savoir à l’avance, et cette seconde anche peut très bien durer encore des années… mais il vaut mieux le savoir. Si la même note repose le problème, n’allez pas bille en tête chez votre réparateur en disant : « Votre boulot a été mal fait : j’ai fait réparer cette note il y a peu de temps et elle a re-cassé ! ». C’est très probablement la seconde qui a rendu l’âme…

Bonjour,
Je suis à la recherche d’anches qui sont cassées pour mon accordéon chromatique 120 basses.
Puis je trouver cela chez vous ?

Je peux vous fournir des anches non cassées, ce qui vous sera plus utile…
En fait, je vous vends les plaquettes avec les deux anches montées, ce sera à vous de les monter et de les accorder.
Précisez peaussé peau ou vinyl, et bien sûr le numéro de la note : fichier
Précisez aussi la qualité de l’anche désirée : Typo a Mano ou Super Dural.
Bien sûr je peux fournir aussi des anches pour diatoniques !

> bonjour
> je suis en train de réaccorder un vieux hohner erica en do fa…
> voila mes questions : avez vous des astuces pour accorder / pour trouver
> du stub ou en fabriquer ??? on m’ a filé de la barre ronde en inox
> mais ça fonctionne pas 🙁 . puis je effectuer une trempe a cette barre inox
> pour la rendre plus dure ?

Bonjour, non, l’inox n’a pas la dureté pour griffer l’acier trempé.
le moins cher : une petite lime queue de rat d’horloger, l’acier est extrêmement dur (mais cassant), ce n’est pas cher.
tu meules la pointe de la lime (ou tu la casses, ça marche aussi) pour obtenir le grattoir, et tu as la lime pour limer la tête d’anche.
ça ressemble à ça :
Limes d'horlogerMais une queue de rat non ronde mais carrée pour limer, c’est mieux.
Sinon, du stub de tout diamètre avec un manche… tu as bien de vieux tournevis ? 🙂 ça marche très bien.
La trempe la plus dure est obtenue en chauffant la pointe à l’orange et en trempant à l’acide nitrique (nitruration de la couche extérieure de l’outil).
Attention à se protéger des projections éventuelles, je trempe dans un bocal tout en ayant un gros bouchon d’essuie-tout autour du manche de l’outil, qui bouche le bocal en trempant.
Le top du top, c’est la pointe cylindrique de l’outil en carbure de tungstène…
Bon courage !

J’ai entrepris de démonter toutes les touches main droite de mon vieux Dedenis. Pour cela, j’ai tenté de tirer leur axe vers le haut.
Oh catastrophe l’axe n’est pas venu et s’est brisé.
Maintenant je suis dans la M…. . Comment retirer l’axe alors qu’il n’y a plus aucune prise? Je compte sur vos conseils pour m’éviter d’aller de catastrophe en catastrophe.

Bon, à savoir pour plus tard, évitez de retirer un axe-fil (qui risque fort de casser, j’en ai hélàs fait plusieurs fois l’expérience), il est préférable de dégripper les touches individuellement !
Si l’axe-fil est accessible des deux côtés, tu peux essayer de le faire chauffer (poste à souder à l’arc – mais gare ! ) pour le dégripper… mais ça relève de la haute bricole, attention !
Evite de l’enlever si ce n’est pas nécessaire… il vaut mieux le conserver tel quel, et dégripper les touches une à une. Attention, pas d’huile ni de graisse !!! éventuellement, un peu de graphite (sec, en poudre) mais rien d’autre !

S’il est cassé, il y a une solution, lourde mais efficace :
sur l’arrière du clavier, décolle le flipot qui ferme la rainure et sors l’axe avec les touches (c’est le plus ardu).
Refais une rainure de la même profondeur, mais de la largeur de ta lame de scie (2,4 si tu as).
rebouche-la avec un flipot qui soit 2mm plus court, de façon à recréer le trou d’axe. une fois sec, retaille le flipot pour chaque passage de touche.
reperce toutes les touches à 2,5 (ou 3) (parfaitement d’équerre)
Achète de la tige laiton ou inox de 2,5 (ou 3).
Taille une mêche-cuiller dans la tige (ou soude un forêt standard au bout) et reperce ton clavier en suivant ton trou d’axe (qui est carré actuellement).
Remonte le clavier avec le nouvel axe, et des ressorts neufs.
Bon courage… une bonne journée de boulot !

J’ai acheté un diato ancien Dedenis, j’ai un problème d’étanchéité au niveau des soupapes et il me manque le mécanisme qui contrôle l’entrée d’air à gauche. pouvez vous me conseiller
Merci d’avance

Bonjour,
L’étanchéité des soupapes est un problème courant sur les vieux accordéons : if faut changer le cuir se trouvant sous chaque soupape, éventuellement revoir la planéité de la table, aussi parfois changer les ressorts…
Vérifiez aussi l’étanchéité table-sommiers, en général la planéité est un vieux souvenir… et le tissu censé faire l’étanchéité ne remplit plus son office depuis longtemps.
Il faudra certainement aussi changer les joints de soufflet, vérifier l’étanchéité correcte des collages anciens, et bien sur voir l’état du soufflet.
Le mécanisme de « soupape d’air » est rudimentaire sur les Dedenis, et souvent il ne manque que le bouton et sa touche cylindrique, qui sont collés via une rondelle de cuir d’agneau sur le levier qui commande la soupape… si ce n’est que ça, c’est facile. Sinon, il faut refaire une mécanique en bois, ce qui n’est pas très compliqué non plus.
Bon courage…

Bonjour. j’ai eu un petit problème avec mon diato cet été. La basse DO ne fonctionnait plus et s’est réparée toute seule en le laissant reposer une semaine. Il faut dire que je l’utilise en moyenne deux heures par jour. Est-ce normal??? Merci de me répondre.

Bonsoir, pour votre diato, ça me semble pouvoir être un problème de peau (peau d’anche) qui a pu se coincer, ça arrive, et ça se décoince tout seul en général. Pas d’inquiétude à avoir dans ce cas.
Ca peut aussi être un problème d’excès de température (c’était l’été), l’anche se sera alors un peu décollée et les anches graves ne démarrent plus dans ce cas… mais en re-durcissant, la cire aurait fait rentrer ça dans l’ordre. C’est moins probable, mais à faire vérifier à l’occasion .
3ème possibilité : une poussière ou un cheveu, voire un confetti (si, si, ça se voit souvent…) qui se balade dans le diato, et qui fera peut-être se coincer une autre anche un beau jour : seule solution, le faire nettoyer à l’occasion, ou profiter d’un accordage. Pas grave en tous cas.
Il vaudrait mieux que vous appliquiez la solution « grand nettoyage » ne fut-ce que par précaution (voir le truc & astuce à ce sujet)

Parmi mes instruments j’ai un vieux hohner (liliput ou quelque chose comme ça) que je prends en voyage. Il est malheureusement tombé et les lames (supports) sont toutes tombées, grâce à tes conseils j’ai envie d’essayer de les refixer moi-même.

C’est faisable, mais attention, c’est un puzzle, et il faut faire très attention aux peaux d’anches.
La voix juste doit être remise du bon côté (sommier posé en face de soi, les graves à gauche) et la voix augmentée de l’autre côté.
Le recirage doit être précis, pas de bavure de cire, et vu le peu de place sur un Lilliput, chaque anche doit être posée, un trait de cire pour la fixation et l’étanchéité, puis la suivante, idem… ensuite, chaque interstice entre les anche sera rempli à la cire. Ce serait mieux de t’exercer d’abord sur un 2915 ou erica, il y a plus de place entre les anches…
En général, après celà, il faut tout réaccorder.

Quel type de cire dois-je utiliser et où la trouver ?

La cire spéciale est bon marché, du genre 7-8 euros les 100 gr (je les vends par pain ou lingot d’environ 30grs, 3 à 5 suffisent pour un diato complet).
On ne la trouve que chez les réparateurs d’accordéons, ou parfois chez les fabricants de prothèses dentaires : c’est une cire (très) collante qui ne durcit que peu avec le temps (une fois refroidie, elle reste quand même assez souple). J’en vends, mais tu devrais en trouver chez un réparateur plus près de chez toi, je pense… N’essaie pas la parafine ni la cire d’abeille, tout serait à refaire… mais la « recette » de la cire collante est juste ci-dessous (si le coeur t’en dit…).
Un bain-marie est indispensable pour la maintenir à bonne température, ou mieux : un bain de cire thermostaté comme en utilisent les filles 😉
Pour appliquer la cire, j’utilise un cutter à lame large (et émoussée) que je laisse tremper dans la cire du bain marie pour qu’elle soit à la température de la cire : attention encore, exerce-toi avant d’attaquer les anches « pour de vrai » ! … Et attention aux gouttes !!!

Je voudrais recoller des anches dans un vieil accordéon. J’ai vu qu’il faut de la cire collante, moi j’ai de la cire d’abeilles, qu’est-ce qu’il faut y ajouter ? Quelle est la « formule magique » ?

La recette de la cire collante pour fixer les anches d’accordéons : cette cire spéciale s’obtient en mélangeant à chaud de la cire d’abeilles + 25 à 30% du poids de cire en colophane claire (en poudre) + 10 à 15 % du poids de cire en huile de lin ou huile de parafine.
Attention lorsque vous chauffez de la cire, ou que vous faites le mélange !!! Voyez mon « truc & astuce » en forme d’avertissement concernant la cire… et l’accident de l’américain qui s’est gravement brulé ! (« La cire d’accordéons : encore une histoire à faire peur… »)
Personnellement j’utilise de la cire collante toute prête que j’achète en gros, et je fais fondre ma cire dans un bain thermostaté pour cire (genre « Epilacire », pub gratuite). La cire collante toute prête coute 7 à 8 euros les 100 grs, comptez 100 à 200 grs pour un diato 2 rangs 2 voix complet. J’en propose ici en lingots de 30 grs : https://stores.shop.ebay.fr/Accordeon-diatonique-Bernard-Loffet , onglet « Pièces de réparation »

Etant depuis peu possesseur d’un hohner 2915 déjà un peu ancien (10 ou 20 ans, d’après les dires de la vendeuse) mais peu usé, j’ai suivi tes conseils pour tenter de faire taire les tierces main gauche.
Deux questions par rapport à ça:
-faut-il seulement enlever celles du ré et du mi, ou profiter qu’on a le museau sous le capot, comme qui dirait, pour faire le grand >nettoyage et les faire taire toutes d’un coup ?

Ça, c’est une question de gout : moi je préfère virer toutes les tierces, sinon il y a différence de puissance entre les accords « avec » et ceux « sans ». mais le son étant plus fluet qu’un accord parfait (de 3 notes), pas mal de gens aiment mieux ne virer que ré et mi pour garder la richesse des accords avec tierces.
Il y a aussi la solution de « plomber » les tierces gênantes en les descendant à la fondamentale, une tierce en-dessous. on garde alors la puissance homogène et on ne modifie que les tierces gênantes. (à faire faire par un accordeur, de préférence)
Donc, comme tu veux !

pourquoi, en testant une par une toutes les anches, je ne trouve que les accords tirés? En gros, et en reprenant ton schéma (lecture de gauche à droite ligne du haut puis ligne du bas) je trouve les notes suivantes: D la; D ré; A mi;
G si; G ré; F fa / D fa# ; A la; A do; G sol; F la; F do.
Et les accords poussés?

Lorsque tu regarde le sommier, les plaquettes sont symétriques entre le coté extérieur et l’intérieur. Donc il y a une anche visible et une peau vinyle visible, et idem coté intérieur du sommier.
Les lames visibles sont celles du poussé (en aspirant sous le sommier) et celles non visibles sont les lames du tiré (en soufflant dans le sommier, à éviter de faire trop souvent car l’haleine est humide et de l’humidité se dépose sur les lames : elles risquent de rouiller.)

Je me suis acheté récemment un diato d’occasion.
Le vibrato est à mon gout trop accentué (je crois qu’il s’agit d’un demi-swing) et surtout il ne me semble pas homogène sur l’ensemble des notes du diato.
Est-il possible de modifier ce vibrato, s’agit t-il de « gros travaux » ? en combien de temps réalises-tu ce genre de modification ? …et enfin pour quel tarif ?

Il s’agit très probablement d’un réaccordage à faire (vibrato non homogène), et bien sur on profite de ce réaccord pour diminuer le vibrato, ce qui ne coute pas plus cher…
Un accordéon doit être réaccordé tous les 4 à 5 ans (au maximum) : les accordéons se désaccordant très lentement, le musicien s’habitue à un instrument devenant de plus en plus faux… sans s’en rendre compte, s’il n’y fait pas vraiment attention. En général, un prof, un copain le signalent « il est pas un peu faux, ton biniou ? », mais il arrive qu’avec l’habitude de son instrument devenu (un peu) faux, on pense plutôt que c’est l’accordéon du copain qui n’est pas très juste. et on se « fausse » l’oreille, dans les cas extrêmes !
Bref, si ton occasion a plus de 4 ans, pas d’état d’âme : à l’accordage ! (en fait, le vendeur aurait du le faire accorder, ou le signaler, pour être correct).
Comme tu ne me dis pas de quel instrument il s’agit, ni son âge, ni l’état des peaux, je ne peux vraiment pas donner de tarif, je ne maîtrise pas hélàs la « vision pure – voyance spontanée – accompagnement – dynamisation – ressourcement – retour d’affection » ;-)))
Il m’est nécessaire de voir et essayer un instrument pour faire un devis, mais avec ses caractéristiques et son âge, je peux en général faire une estimation correcte du prix…
Un accord se fait en général sous une semaine.

Est-ce quelqu’un peut traduire la notion de cents en battement ou fréquence ?

Prévoyez de l’aspirine !
C’est « traduisible » pour une note donnée.
exemple : pour le La 440 Hz , il y a :

1 battement par seconde entre une anche à 440Hz et l’autre à 441 Hz.
2 battements par seconde entre une anche à 440Hz et l’autre à 442 Hz.
5 battements par seconde entre une anche à 440Hz et l’autre à 445 Hz.

Pour connaître la fréquence du demi-ton supérieur en gamme tempérée, il faut multiplier la fréquence par la racine douzième de 2, soit 1.0594631 (j’arrondis là, mais on peut aller loin dans les décimales : 1,0594630943592952645618252949463…)
Le demi-ton supérieur du La 440 Hz est La#, qui a donc comme fréquence 466.16 Hz.

Pour connaître la fréquence du centième de demi-ton (cent) supérieur , il faut multiplier la fréquence par la racine (12 x 100 cents) = racine 1200ème de 2, soit 1,0005777895065548592967925757932… !!!
Donc dans ce cas précis : 440 + 1 cent = 440,25423 Hz

Un peu moins simple : pour connaître l’inverse, soit le nombre de cents entre 2 fréquences : ((log (fréquence haute/fréquence basse)) * 1200) / (log 2)

1 battement par seconde s’obtient en accordant la seconde anche un petit peu moins de 4 cents (3,93 cents) au dessus du la 440.
2 battements par seconde s’obtiennent en accordant la seconde anche 7,85 cents au dessus du la 440.
5 battements par seconde s’obtiennent en accordant la seconde anche 19,5 cents au dessus du la 440. (à cette vitesse de battement, on n’est plus à quelques dizièmes de cent près)

Une octave au-dessus, pour le La à 880 Hz :
1 battement par seconde s’obtient en accordant la seconde anche 1,97 cents au dessus du la 880.
2 battements par seconde s’obtiennent en accordant la seconde anche 3,93 cents au dessus du la 880.
Tiens donc, lorsque la fréquence double, le nombre de cents est divisé par 2 pour conserver la même vitesse de battement… 😉

Pour toute autre note (autre note – fréquence), le calcul est à refaire car le nombre de cents varie à chaque fois !
A vos calculettes ! Je vous en livre une très pratique, sur le site des accordeurs Peterson : https://www.petersontuners.com/media/flash/Cents2Freq.swf
À ce propos aussi, un site à visiter : https://jeanpierre.poulin.free.fr/debut.htm page calculs : https://jeanpierre.poulin.free.fr/CALCULS.htm )

Il est à noter que les performances de l’accordage « à l’oreille » battent largement les accordeurs électroniques, même les plus précis : accorder 3,97 cents au-dessus du « zéro » en se fiant à un « tuner » même ultra précis est quasiment impossible, ne fut-ce qu’à cause des variations de hauteur dues aux différences de pression… mais arriver à avoir 1 battement à la seconde « à l’oreille » entre 2 anches est tout à fait réalisable, dépendant seule l’habilité de l’accordeur !

> Bonjour,
> je viens d’acheter un accordéon diato, « Hohner Morgane » avec un bouton décollé de sa base (main droite, rangée extérieure). Quelle colle utiliser pour le réparer ?

Pour le recoller, utilisez de la cyanoacrilate… super glue, quoi !
Attention, mettre le diato à plat, et n’en mettre qu’une toute petite goutte sur le centre du piston, puis présenter le bouton et le déposer bien centré, appuyer légèrement, laisser prendre tranquillement une dizaine de minutes.
J’insiste sur la toute petite goutte : ça colle trèèès fort, la cyano, et si elle coule à côté du bouton, elle peut aussi bien coller le piston ou la mécanique en-dessous… Gare donc !

Question pratique : Quelle est la colle la plus adaptée et trouvable en magasin qu’ilfaut utiliser pour recoller des peaux d’anches (cuir ou synthétique)

Pour les peaux qui se trouvent sur les plaquettes d’anches, je les colle maintenant toujours à la Pattex® néoprène liquide, que les peaux soient en cuir naturel, vinyl ou synthétique.
Exit la Colmatite, dont la formulation a changé il y a quelques années, ce qui fait que les peaux se décollent au bout de quelques années, et quelle galère pour tout démonter et recoller avec une colle fiable (tous les fabricants en ont pâti !)
Ce n’est pas une pub gratuite, mais j’insiste sur la marque Pattex® car c’est la plus fiable dans le temps.

J’ai acheté un nouvel accordéon système mixte (diato main droite, chroma main gauche), c’est génial, mais sur le plan esthétique, il est un peu trop chromatique à mon goût… Comment décoller la surface rouge brillante sur l’accordéon sans l’abimer, pour pouvoir retravailler le bois en dessous ?

C’est possible et pas trop difficile avec de la patience et en étant méticuleux. Il faut démonter tous les accessoires, soufflet, sommiers, et peler le cellulo en partant de la grille.
Attention, il faut le découper proprement et laisser la partie sous le joint de soufflet sinon ça fuira. Les restes, la colle se nettoient à l’acétone. (le cellulo se dissout à l’acétone d’ailleurs).
Poncer, passer à la soufflette, vernir. Ne pas essayer de teindre le contreplaqué, il est plein de colle et le résultat sera désastreux. Par contre un vernis teinté fonctionnera mieux.

Quel genre d’études faut-il faire pour devenir réparateur d’accordéons ?

Il existe une formation en France, à l’ITEMM (Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique) qui se trouve au Mans – www.itemm.fr
Autrement, chez les fabricants en Allemagne ou en Italie.

Comment nettoyer le soufflet d’un accordéon ?

Le brosser s’il est sale. les plis de soufflet sont des nids à poussière. Et pour ce faire, rien ne vaut l’aspirateur avec l’embout « brosse » !
Tant que vous y êtes, dépoussiérez aussi l’accordéon en entier (voir le truc : « grand nettoyage de printemps » dans ma page trucs et astuces) ainsi que sa boite (ou sa housse).
Une fois bien dépoussiéré, vous pouvez éventuellement nettoyer les endroits souillés avec une éponge légèrement humide, mais attention à ne pas détremper le soufflet, ce n’est que du carton…
Laissez bien sécher (24 heures, endroit ventilé) avant de jouer si le soufflet a été mouillé.
Et… changer les bandes d’usure si besoin, mais ça , c’est une autre histoire et beaucoup plus de temps ! (voir le truc : « changer les bandes d’usure » dans ma page trucs et astuces)

Bonjour, Vous venez de m’expédier des bandes martyres (j’adore cette expression). Quel matériel dois-je utiliser pour enlever les bandes ?

Le plus aisé pour retirer les bandes d’usure est un couteau sans dents, l’idéal étant le petit couteau à beurre car il a le bout arrondi.
En fait une bande en tissu s’arrache une fois l’extrémité décollée… mais les bandes d’usure en papier sont plus difficiles à enlever, il faut bien gratter sans cependant entamer le carton du soufflet.

Quel est le prix d’un pain de cire ? Quel type de ressorts et clous utiliser pour clavier chromatique hohner verdi 3 ?

Je ne connais pas, hélàs, le type de pièce de tous les modèles d’accordéons des 80 dernières années !
Voilà comment je travaille à l’atelier : si un ressort est cassé, une fois démonté le clavier je prends un ressort intact, je mesure le diamètre du fil à ressort et je fabrique un nouveau ressort pour changer celui qui est cassé.
Les coins de soufflet : pour remplacer celui qui est manquant, je sors ma « boite magique » ou j’ai plein de coins divers et variés, je compare la forme pour en trouver un qui soit le plus proche possible. Parce que des coins de soufflet de Hohner Verdi des années 60, je n’en ai plus en neuf 😉
Pour la bande d’usure, les boutons etc. il me faut toutes les caractéristiques !
Bande d’usure : couleur, moiré ou uni, largeur.
Bouton : diamètre, couleur, nacré ou uni, cerclé ou non.
J’ai une boutique en ligne avec beaucoup de pièces à disposition. Le but est de gagner du temps pour vous comme pour moi.
Et surtout, lorsque vous envoyez un chèque pour régler des achats, joignez-y votre commande, adresse et téléphone. Vous vous souvenez de la discussion que vous avez eu au téléphone avec moi, à l’atelier on en a 10 par jour, et ça nous aide beaucoup !

Bonjour, mon diato la/ré fonctionne bien, mais alors le soufflet est très dur, comment l’assouplir ou le rendre plus facile ?

La légende veut qu’on pende l’accordéon à une poignée de porte toute une nuit, c’est bon pour le moral de ceux qui y croient et ça n’abîme pas l’accordéon (tant qu’on n’y attache pas un poids ! ).
Ce qui peut l’aider réellement à s’assouplir plus rapidement, c’est d’ouvrir le soufflet tout en grand le plus souvent possible puis le refermer complètement, par exemple avant de jouer, et entre les morceaux.
Mais, pour assouplir le soufflet lui-même, il n’y a en fait qu’une solution qui marche : en jouer ! Et le soufflet « se fait » comme on dit, il devient plus facile.

Bonjour,
Je dispose d’un diatonique, 3 rangs, 12 basses et le soufflet semble bien fatigué, quelques fuites sont perceptibles. Combien faut-il compter pour la réfection complète d’un soufflet ? Merci de votre réponse

C’est difficile à dire sans pouvoir l’observer et sans savoir son âge, mais voici quelques pistes.
Si l’une ou l’autre pièce de cuir est trouée ou se décolle, on répare. mais si toutes se craquèlent, le changement de soufflet s’impose.
Si le carton est fendillé dans l’intérieur des plis, près des coins : si il y en a 2-3, on répare, et s’il y en a plein, le changement de soufflet s’impose (ça va continuer et s’aggraver en général).
S’il a beaucoup servi et a été souvent ouvert très loin, que les coins se déchaussent : c’est réparable. C’est même impératif : lorsque les coins métalliques d’un soufflet bougent, il faut rapidement faire réparer (c’est peu couteux) car sinon, les choses empirent très vite comme la géométrie du soufflet n’est plus rigide (un pli de soufflet tient « en équilibre » sur ses arêtes, maintenues ensemble par les coins métalliques). Lorsqu’un soufflet se déforme et littéralement se décompose, on appelle ça « ruiner un soufflet »…
Si un coin ou un pli de soufflet a été « croqué », plié, il faut très rapidement faire réparer, car comme lorsque les coins se déchaussent, le soufflet s’abime alors très rapidement.
De même si un soufflet a été mouillé, il faut impérativement arrêter de jouer et le faire sécher ! (ne dramatisons pas, quelques petites gouttes ne sont pas dangereuses).
Prix d’un soufflet neuf : environ 150 € + la pose.
Il faut donc peser le pour et le contre, voir l’âge de l’instrument, savoir qu’un soufflet neuf va lui redonner de la valeur, de la compression, mais aussi qu’il sera neuf, c’est à dire raide au début. La réparation de soufflets monte vite en prix, car c’est principalement de la main d’oeuvre, au-delà de 2-3 heures de boulot, on choisit généralement le neuf (sauf dans le cas d’une restauration, bien sur !)

Mon vieux Hohner Club Modell III a une fuite au niveau du joint du soufflet (quand je « ferme » l’accordeon il y a comme un petit courant d’air qui sort de cet endroit).
Avec quel type de colle faut il faire l’assemblage ? Y a-t-il des risques pour l’instrument ?

Changer les joints de soufflet est à la portée de tous, même moyennement bricoleur.
Il faut choisir du joint pas trop épais (2mm ou maxi 3mm), à cellules fermées (important) et de préférence noir ou gris sombre et autocollant.
Le plus délicat est de le recouper dans sa largeur à le même largeur que celui d’origine, règle et cutter ou éventuellement aux ciseaux.
Bien sur, le joint que je mets sur mes diatos ou en réparation m’arrive au kilomètre d’Italie, déjà à la bonne épaisseur et dans toutes les largeurs, c’est quand même plus facile 😉
Il vous faudra enlever proprement l’ancien joint. Je vous conseille de faire un côté à la fois, pas les deux pour ne pas risquer une inversion du soufflet.
Avec un peu de soin, ce sera aussi bien fait que par un « pro » ! Votre instrument ne risque rien, rassurez-vous 😉

Comment réparer mon soufflet d’accordéon qui est percé (suite à un coup de couteau) ?

Désolé pour vous… et pour votre accordéon.
Il faut réparer, et cela dépend de la situation et de la taille du coup de couteau.
Si c’est dans un coin, près de l’angle en métal, apportez-le à un réparateur, ce ne sera sans doute pas trop cher mais c’est techniquement difficile à faire… et ça coûtera moins cher qu’un soufflet neuf (de 140 à 200 € + pose…)
Si c’est dans un pli, pas trop près des coins, c’est réparable par vous-même si vous êtes bricoleuse et soigneuse… Il vous faut un petit bout de cuir d’agneau (de la longueur du coup de couteau + 3 cm, largeur 3 cm) : une chute chez un relieur, ou dans un « cuir et crépins », voir dans l’annuaire, ou encore des vieux gants très souples. Couleur sans importance.
Démontez le soufflet en enlevant les clous du côté droit, et repérez l’avant droit (en écrivant « avant droit » sur le premier pli en carton du soufflet du côté avant). Idem pour la gauche.
Ouvrez grand le soufflet, repérez l’endroit du coup de couteau à l’intérieur. Faites-vous aider pour le maintenir ouvert, encollez le côté lisse du cuir à la Pattex® néoprène, appliquez-le bien centré sur la coupure à l’intérieur du soufflet, retirez : ça a servi à mettre de la Pattex® sur le carton aussi, vérifiez qu’il y en a assez des deux côtés, que ça ne bave pas.
Laissez sécher 10-15 minutes comme indiqué sur le tube, puis collez définitivement le cuir à sa place.
Remontez, laissez tranquille 2 heures avant de jouer !

Avec quelle colle recoller mon soufflet d’accordéon?

Le soufflet se colle aux cadres avec de la colle à bois vinylique (colle blanche à bois).
Nettoyez bien le cadre (en bois) avant de le recoller, et serrez fort le soufflet et le cadre.
Essuyez la colle qui coule immédiatement.

Le soufflet de mon vieux mélodéon a des fuites, entre le cadre et le soufflet.
Que faire ?

Ah, l’étanchéité des vieux accordéons !
Il faudra certainement commencer par changer les joints de soufflet, vérifier l’étanchéité correcte des collages anciens (bois), et bien sur voir l’état du soufflet. Avec son âge, il est fragile, les basanes (cuirs) des coins doivent être intactes, les coins métalliques tous là et bien fixés.
L’étanchéité des soupapes est un problème courant sur les vieux accordéons : if faut quasi-topujours changer le cuir se trouvant sous chaque soupape, éventuellement revoir la planéité de la table, aussi changer les ressorts…
Vérifiez aussi l’étanchéité table-sommiers, en général la planéité est un vieux souvenir… et le tissu censé faire l’étanchéité ne remplit plus son office depuis longtemps.
Je ne vous parle pas de la partie musique, bien sur, les peaux à changer, l’accord…
Si vous voulez un soufflet neuf, on peut les faire sur-mesure à l’atelier, contactez-nous !
Bon courage !

Mon accordéon Corona sent le renfermé. Je l’ai ouvert, aéré, nettoyé, désodorisé mais l’odeur est persistante. Comment la faire disparaitre ?

Nous avons déjà eu le problème (odeurs de moisi, cigarette…) et il n’y a pas de solution miracle.
Ce qui a fonctionné le mieux, c’est de démonter le soufflet des caisses et de le laisser dans un endroit très aéré : l’odeur s’atténue… lentement, hélàs.
Un soufflet neuf coute environ 150 euros, plus le montage (recollage sur les flasques).

Il y a une fuite entre le soufflet et le bois en haut à gauche de mon accordéon ! Que faire ?

Changez le joint de soufflet s’il est trop tassé et que c’est là que ça fuit (j’en vends au mètre) ou recollez le coin de soufflet au cadre si la fuite est de ce coté là (Pattex® néoprène liquide).

Lorsqu’on imprime certaines partitions, il manque quelques notes malgré les marges au minimum.

Hélàs, ça dépend de chaque imprimante et de son driver, de chaque PC/Mac, voire de chaque navigateur… Une seule solution qui marche à tous les coups : enregistrer le fichier, et l’imprimer avec un programme d’image, comme le gratuit GIMP, par exemple, ils ont quasi-tous l’option « ajuster à la taille du papier »… résultat « nickel » assuré !
Il existe un navigateur libre et gratuit, Firefox, extraordinaire et vraiment compatible avec tous les sites… dont le mien bien sûr. Firefox ajuste automatiquement les pages à la taille de votre imprimante… c’est le moment de passer à un navigateur alternatif ! Et je vous assure, c’est magique !
Mes tablatures récentes sont aussi au format PDF, ce qui vous assure une impression optimale quelle que soit votre imprimante ! Pour utiliser les fichiers PDF, cliquez sur le titre du morceau (ou sur le lien PDF tout à droite).
Au besoin, vous pouvez aussi copier-coller la tablature dans un document de traitement de texte, Word par exemple, et d’en adjuster les dimensions par la suite.

Bonjour,
J’aimerais démarrer l’accordéon diatonique, connaissez-vous des personnes qui donnent des cours si possible du côté de Loctudy, Lesconil ou Pont-l’abbé ?
Merci

Bonsoir, allez donc faire un tour sur le site du CADB, la grande majorité des cours de diato y sont. https://www.cadb.org/?p=cours
J’en profite pour inviter tous ceux qui constatent que leur cours de diato n’y figure pas à remplir le formulaire pour compléter la carte, et pas seulement en Bretagne.
Ou proposez à votre prof d’y inscrire ses cours 😉

Sur un Diato en sol-do, comment choisir de jouer les notes plutôt sur la rangée intérieure, extérieure ou sur les deux ?

C’est en fonction des basses, et de l’air dans le soufflet… voici comment je fonctionne (c’est ma méthode, il y en a sans doute d’autres…)
1/ choisir les basses.
2/ chercher le P/T en fonction de ces basses.
3/ en cas d’impossibilité, trouver un compromis en changeant une ou plusieurs basses…

En visitant votre site, je suis tombé sur une tablature d’ « En avant Blonde « . Sur cette tablature figurent des lettres : A, O, M et I. Pourtant, dans votre explication du système CADB / Universel, vous n’en parlez pas… Pourriez-vous m’éclairer sur la signification de ces lettres ??

Notation du doigté en PIMAO

Ce sont les doigtés en système pimao… (pouce, index, majeur, annulaire, « o comme auriculaire »)
Cette explication manquait effectivement sur mon site… Mea culpa.

Pourquoi un système de tablatures universel ? Si l’on diffuse sur le net des tablatures en poussé / tiré plutôt qu’en SOL/DO, les tablatures en SOL/DO tendent à disparaitre… Pouvez vous m’indiquer les motifs de votre préférence ?

J’utilise le système de tablatures le plus ancien et le seul qui ait perduré parmi des dizaines de systèmes inventés entre les années 30 et 70. (Il en existe bien sur un autre, qui a été créé par J-M Corgeron fin des années 80)
Ce n’est pas moi qui l’ai nommé, « Poussé/Tiré » ou « Universel » ou encore « CADB ». Notez que toutes mes tablatures sont en SOL/DO, puisque c’est
une tonalité, rien à voir avec un système de tablatures.

Pourquoi toutes vos partitions sont-elles en Do ? Par exemple, un morceau est en réalité en Si et non en Do ? Pourquoi n’est-ce pas indiqué ?

Je suis d’accord avec vous qu’indiquer la tonalité d’origine est nécessaire, et c’est un oubli.
Je ramène la majorité des airs dans une tonalité jouable au diatonique en sol-do : vous ne pourrez pas jouer un morceau en si mineur sur un diato 2 rangs en sol-do, – qui est la tonalité la plus répandue en France et en Bretagne. Même avec la meilleure volonté du monde, un diatonique, comme son nom l’indique, n’a que les notes de la gamme diatonique, à l’exclusion des # et b (avec parfois des exceptions, et le fa# pour un sol/do)… donc le morceau auquel vous faites référence est transposé en la mineur. (et non en do majeur)
Tous les morceaux n’étant pas traditionnels ou dans le domaine public ont été supprimés de mon site.

Sur une des tablatures disponibles sur votre site internet, la valse vénézuélienne, des demi tons sont annotés 4 ». Mon accordéon diatonique est un 2 rangs, faut-il disposer d’un autre type de diatonique pour pouvoir jouer ces notes ?

Effectivement, sur certains morceaux, il est nécessaire d’avoir des altérations supplémentaires. L’accordéon diatonique, comme son nom l’indique, n’a que les notes de la gamme naturelle (par exemple gammes de sol et de do), pas les # et b (exception faite du fa# sur un 2 rangs en sol/do).
Mais, sur certains diatos, les boutons 1 et 1′ ont les altérations de la première octave, c’est bien pratique…
Donc, si vous avez les altérations en haut du clavier, voici la correspondance (à vérifier, toutefois : le tiré/poussé peut être inversé ou ce peuvent être d’autres notes…)

1″ –> 1
3″ –> 1′

Pour les autres altérations (2″, 4″, 5″…), elles ne sont pas disponible sur un 2 rangs, il faut trouver une note de « remplacement » ou sauter la note. Pourquoi ne pas envisager de changer un jour d’instrument si le répertoire qu’il permet de jouer vous attire ?
À ce propos, les diatoniques « 2 rangs + 2″ ne sont (en général) que le rappel des altération du haut (donc 1″ et 3 ») et ne permettent pas non plus de jouer du répertoire de « 2 rangs et demi » (qui est en fait chromatique sur la majorité de l’étendue du clavier).

Merci et bravo pour le contenu. Serait-il possible d’avoir une échelle de progression pour ne pas apprendre « n’importe comment » mais avec un niveau de difficultés croissant et logique? C’est dur de s’y retrouver lorsque l’on est débutant et qu’on ne maîtrise pas sa progression… Il y a des morceaux que l’on a envie de jouer et que l’on ne devrait pas essayer à cause d’un manque de bases d’ou découragement et frustration…

J’ai créé le « coin des débutants » pour celà, mais ensuite, pour le généraliser (avec un système d’étoiles, par exemple)…
C’est vraiment difficile de créer une échelle de difficulté crédible et objective… et ça demanderait énormément de temps de l’appliquer à tout le répertoire actuel.
Je ne souhaite pas faire de menu suivi d’autres pages, d’abord parce que je veux que se côtoyent des airs variés et de styles différents, et -disons-le franchement- que j’aime bien ce « métissage ».
Ce que j’aime moins, c’est que du coup ça fait fouillis : c’est ce à quoi j’ai travaillé et actuellement, il y a un classement clair par style ou danse.

Pouvez-vous me préciser la procédure à entreprendre pour écouter les fichiers au format midi car il m’est impossible d’entendre la musique. Quel serait l’utilitaire à employer le cas échéant ? (PC, windows)

Je ne peux pas résoudre un problème de configuration de votre PC, mais je vous donne quelques pistes pour arranger cela… mais le plus simple serait d’appeler les vendeurs de votre ordi, enfin leur SAV.

Je suppose avant tout que vous avez une carte son, que vous entendez des sons avec votre PC.
Normalement, Windows gère la carte son tout seul, mais si ça ne marche pas, installez le driver d’origine de votre carte son (cd fourni) ou cherchez le bon driver sur un site de drivers et installez-le. (Téléchargez-le avec la référence exacte de la carte son).
Vérifiez aussi qu’il n’y a pas conflit entre la carte son et autre chose (clic droit sur « poste de travail », –> propriétés, onglet « matériel », clic sur « gestionnaire de périphériques »), voir dans audio si la carte son autorise bien le midi…
Pour lire les fichiers son, quel que soit leur format, je vous recommande le plugin VLC Média Player (libre et gratuit) pour votre navigateur
Bernard

J’apprends sur un vieux Hohner en DO/FA, pour les accords sur les tablatures, ce n’est pas facile. Comment transcrire les partitions ?

Il n’est pas nécessaire de retranscrire une tablature, il suffit de jouer comme si votre diato était en sol/do, et hop ! –> donc apprendre la position des basses et la lettre associée (notation anglo-saxonne) sans pour autant la considérer comme une hauteur absolue (en langage savant, ça s’appelle la solmisation relative).
Juste une petite chose encore, sur Internet, écrire en majuscules signifie qu’on crie, donc… à éviter si on ne crie pas, les réactions sont parfois vives et imprévues 🙂

Je cherche à traduire en tablatures, un certain nombre de partition musicales extraites de divers sites.
TABLEDIT est une découverte intéressante, mais pas à la portée (si je puis dire) du premier venu. Ce n’est pas évident, sans démonstration, de créer une tablature au seul vu des explications, mêmes si elles sont claires. Dommage.

Oui, je sais, mais en fait le problème ne vient pas de TablEdit…
En fait, écrire une tablature correcte pour diato nécessite de connaître correctement le solfège et parfaitement l’instrument (limité, ne l’oublions pas).
Beaucoup de gens se disent qu’il suffit d’utiliser TablEdit ou Harmony Assistant pour que les tablatures se fassent toutes seules… oui et non, en fait lorsque l’on saisit ou importe un air, le chiffrage en tablature de la portée musicale est automatique… mais hélas, il faut encore créer l’harmonisation et décider du sens de jeu, après avoir saisi ou importé un air correct (notes et rythme), et ce n’est pas simple.
Donc, en fait, ça demande un apprentissage, non du logiciel d’édition, mais de l’écriture de la musique et des tablatures.

Bonjour Bernard, j’ai fait l’acquisition d’un « graet e breizh » sol/do 2rgs+5 boutons ça fait environ 4 ou 5 ans (p’têt’ même un peu plus !?…) .
Sur tabledit je ne parviens pas à obtenir la bonne configuration clavier . Ya-t-il une astuce ou un truc que j’aurai zappé ? Merci

Bonjour, j’ai transmis tous mes claviers à Matthieu Leschemelle, et ils sont livrés avec Tabledit.
Si vous téléchargez la mise à jour, le fichier Loffet.dat sera à jour et comprendra (entre autres) le 2 rangs + 5 .
Les mises à jour de TablEdit sont gratuites et sont à faire régulièrement car le programme évolue en permanence…
L’aide est aussi à re-télécharger aussi, car elle intègre les nouvelles fonctions et les différences.

Je joue de l’accordéon mais chromatique est ce que je peux jouer des partitions de diatonique sur un accordéon chromatique ou il faut les transformer au revoir merci

Il vous suffit pour le chromatique de lire la partition, et de « traduire » les basses si nécessaire :
A=la, B=si, C=do, D=ré etc.
Basse en majuscule, accord en minuscule.
Tous les accords sont généralement majeurs sauf le la, toujours mineur sur le diato.
Parfois aussi le Ré et le Mi qui peuvent être mineurs, toutefois.
A noter qu’il existe maintenant un système de tablature pour accordéon chromatique à boutons, mis au point par Florence Glorion : voyez ici

Bonjour, je voudrais trouver les tablatures d’accordéon de groupes comme les Têtes Raides, La Rue Ketanou, les Ogres de Barback, Les VRP, Ma Valise, etc. des ptites chansons à textes, du rock festif…

Pour raisons de droits d’auteur et d’éditeur, vous ne trouverez sur mon site que des tablatures d’airs libres de droits ou dont j’ai obtenu l’autorisation expresse.
Désolé, ne me demandez pas de tablatures des groupes actuels que j’aime bien, comme Les Têtes Raides, La rue Ketanou, Les Ogres de Barback, Les VRP, les Hurlements de Léo, Debout sur le zinc, etc. : il n’y en aura pas tant que les maisons d’édition considèreront une adaptation pour accordéon diatonique sous forme de tablature (offerte) comme une contrefaçon.
Bernard

Ameliorations a faire : Quand je clique sur le nom de la chanson, cela me renvoie sur une page de tablature en tout petit. Je ne sais pas trop pourquoi. Ca aurait pu être sympa que ça donne la musique directement.

Pour obtenir la musique (le son), cliquer sur le lien « midi », à droite.
Sur certains morceaux, le lien « fichier mp3 » vous permet d’écouter le morceau joué par votre serviteur 😉
Pour obtenir la tablature en grandeur normale, ça ne dépend que de votre navigateur qui adapte l’image à la taille de l’écran. En général il vous faudra cliquer sur une icône avec 4 flèches, ou une option « taille normale » ou « 100% » dans la page avec la « tablature en tout petit ».
La tablature s’ouvre dans une nouvelle page, pour pouvoir la conserver ou la fermer sans toucher à la page de sélection.
Je vous suggère de lire le paragraphe en haut de page qui s’intitule (judicieusement) : Première visite ? Problèmes ? Prenez le temps de lire ces quelques lignes… vous verrez, toutes vos questions y avaient une réponse !

Doit-on mettre la queue (de note) vers le haut, vers le bas, et quand ?

(Truc TablEdit)      En notation musicale, il existe des règles d’écriture, et notament une qui définit si on met les queues de notes vers le haut ou le bas.
« Lorsque la note est au-dessus de la ligne médiane de la portée, la queue de note se met vers le bas. Lorsque la note est en-dessous de la ligne médiane, la queue de note se met vers le haut. »
… et pour la note située pile sur la ligne médiane ??? (c’est le si, en clef de sol)
Eh bien, dans ce cas, vous avez le choix. De même que pour les notes voisines (le la et le do), ou lorsque ces notes font partie de groupes de notes (plusieurs croches, par exemple) : on ne va pas changer de sens en plein milieu…
Dans un accord, la queue de note sera commune aux deux/trois/quatre notes. Mais dans le cas d’un chant à 2 voix, par exemple, ou d’un conducteur d’orchestre, les queues de notes seront opposées pour différencier les 2 voix.

Dans TablEdit, en configuration par défaut, les queues de notes sont placées à l’envers.
La solution se trouve dans « Options>onglet Préférences » : changer le sens du signe « supérieur à » pour « plus petit que » B1 (voyez la copie d’écran).
Appliquez, et c’est fait !

Tant que vous y êtes, vous pouvez en profiter pour mettre les doigtés au système PIMAO (Pouce, Index, Majeur, Annulaire, O comme Auriculaire) sur la même page, et supprimer les tiges qui font fouillis dans la tablature (onglet affichage, décocher « tiges »)…

Merci pour le site et les conseils, les tablatures partagées et les exemples !
Deux questions concernant l’écriture dans TablEdit :
Pas très futé, je n’arrive pas à écrire 2 ou plus de notes simultanément sur la tablature sous la portée, il me manque la possibilité d’inscrire *plusieurs lignes* de « poussé-tiré » ou de « Sol-Do »…
Tout aussi perplexe, je ne désire pas voir la notation des basses (en bleu dans l’exemple ci-dessus), mais seulement voir les lettres représentant Basses & Accords (A a a G g g )

Je commence par répondre à la seconde question : les basses en bleu ne s’impriment pas (vérifie-le en faisant « aperçu »).
Pour écrire deux ou 3 notes en accord main droite (ou contrechant) c’est expliqué dans l’aide « diato » de TablEdit. C’est un peu lourd à réaliser mais c’est fonctionnel.
En résumé tu passes en vue quadruple croche, tu sélectionne ta durée de note (pas sur automatique), tu cliques sur « accords » (palette rangée int / ext, à gauche des accords Maj/min)
Ensuite tu places la première note dans la portée, avec la flèche tu passes à droite d’une position, tu mets ta seconde note, éventuellement tu adaptes le doigté (le la en 5′ ou 7, par exemple)
Tu sélectionne les deux notes et enfin tu re-cliques sur « accords »…. et voilà !
NB : accord de 2 notes : elles seront l’une au-dessus de l’autre, mais un accord de 3 notes : elles seront côte à côte.

Bonjour, Votre site est vraiment bien fait et tres complet. Bravo.
Je possede un petit concertina hohner C/G. J’ai essayé de jouer des tablatures de diatonique (sans les basses bien sur puisque mon appareil n’a pas de basses!). Ca colle tres bien pour les doigtés sans ‘.
dès qu’il y a des ‘, ca colle plus du tout. Dois-je transposer les morceaux?
Est-ce que je m’y prends mal? Dans l’attente de conseil.
Merci d’avance.

Bonsoir,
les concertinas « anglo » ne sont pas organisés comme les diatoniques, la rangée de sol est bien au même endroit, mais une octave au-dessus.
il n’y a hélàs qu’une solution : se servir de la portée…

Vendez-vous les partitions piano des partitions accordéon diato qui paraissent sur votre site ? merci

Les partitions et tablatures de mon site sont offertes, telles que, gratis… mais je suis bien incapable d’écrire des partitions pour piano.
Une solution pour vous : avec un logiciel d’édition de partitions musicales, vous pouvez facilement importer le fichier midi pour obtenir une partition acceptable pour le piano.

Bonjour
je souhaiterai me mettre à l’accordéon diatonique, en particulier pour jouer des chants marins, et je souhaiterai savoir quelle tonalité est la plus adaptée pour ce genre de musique. Par ailleurs, quel type d’accordéon est nécessaire pour débuter, et ensuite jouer en amateur ? Enfin, est ce qu’on peut en trouver à des prix « étudiants », d’occasion, ou bien ceux des enchères sur ebay par exemple peuvent-ils valoir le coup ? Xavier

Bonjour,
pour accompagner les chants de marins, la solution n’est pas simple : il faut tenir compte à la fois des voix des chanteurs et du répertoire.
Un diato en do/fa semble toutefois bien mieux convenir que le traditionnel sol/do, ainsi que parfois le ré-sol. (toutes les tonalités possibles de diatos 2 rangs sont là : https://diato.org/ton_diat.htm )
Pour les filles, le la-ré semble bien « coller » mais lorsqu’on chante en mixte, à l’expérience le ré/sol est un bon compromis…
Une solution est d’en avoir plusieurs à cout modéré, ou d’apprendre à jouer sur un seul, avec les altérations… c’est plus dur, mais plus versatile, et comme on accompagne souvent le chant par du jeu en accords, le tour de main est vite pris pour jouer dans plein de tonalités.
pour débuter, le mieux est le sol/do : la plupart des méthodes sont écrites pour cette tonalité en France, les stages et des cours sont aussi majoritairement en sol/do.
Occases : on trouve des Hohner 2915 d’occase assez facilement, et on peut faire de l’échange standard dans les principales tonalités, voyez aussi sur ma page d’occases https://www.diato.fr/occases.htm .

Bonjour, je cherche depuis quelques temps sur le Net et dans mon entourage musical, les paroles de « Bonsoir Maitre de Maison » et la vraie facon de la jouer.
-comme sur votre partition c’est a dire executer les repetitions
-ou comme certains le préconisent les ignorer.

Bonsoir,
Les paroles sont sur mon site : https://www.diato.org/paroles/maitmais.htm
la « vraie » façon de la jouer… eh bien, il n’y en a pas de plus « vraie » que d’autres… les musiques traditionnelles sont de tradition orale, et il en existe souvent plusieurs versions (voire dizaines).
Quand à « ma » version, je l’ai entendue et jouée il y a plus de 20 ans.
Pour ce qui est de répéter certaines notes, c’est à faire en fonction des paroles : sur la premiere strophe, pas besoin, sur la 2ème, si… et il faut pouvoir s’adapter à un nombre changeant de syllabes (« pieds ») suivant les différentes versions de paroles.

Plus de tablatures « de nouvelle génération » : La rue Kétanou, Debout sur le Zinc, Les Têtes raides… Certaines mélodies doivent sûrement être convertibles en diato ?
En tout cas, votre site me permet d’apprendre beaucoup de morceaux, merci !

Il n’y a plus sur mon site de tablatures de morceaux ayant des droits d’auteur.
Il y a donc du trad. et des morceaux du domaine public car je n’ai pas envie de voir fermer mon site, ni de me retrouver avec des amendes énormes à payer pour… contrefaçon !

Des tablatures de Marc Perrone, aussi ! merci.

Pour les tablatures, je vous renvoie aux 2 recueils de Marc Perrone aux éditions Bourgès… (j’ai fait les transcriptions du premier). Celà dit, le système est un peu différent : c’est écrit en système Perrone 😉

J’ai téléchargé il y a un moment la tablature de la gavotte ton doubl n°2 des sonneurs de Spezet. J’ai beau essayer de taper avec deux pieds et demi en claquant des oreilles, il faut bien se rendre à l’évidence : Il manque des temps quelque part ou alors on n’a pas la même marque de cidre ici que là bas.

Il y avait effectivement un problème dans la partition, à laquelle il manquait une croche à l’édition dans certaines mesures… c’est à présent corrigé.
La tablature était pourtant correcte. Le fichier midi, qui respecte exactement la tablature, était correct lui aussi. TablEdit est un programme très riche, et j’avais actionné un raccourci clavier par erreur, qui masquait une note dans la portée… dur de trouver pourquoi une note est devenue invisible (sauf si on regarde dans l’aide) !
Mais je déconseille fortement d’essayer de fumer du cidre, ça fait inventer des commandes TablEdit qu’on savait même pas que ça pouvait exister…

Je possède et joue modestement de l’accordéon diatonique.
Je ne connais ni ne comprends très bien le solfège.
D’autre part je possède pas mal de partitions chromatiques, et j’aimerais savoir s’il est possible de retranscrire en diatonique, quels en sont les clés ou logiciels le permettant.

Changer une partition d’un instrument à l’autre s’appelle ‘adaptation’, et ça nécessite une bonne connaissance de l’instrument de destination.
Mais passer d’une partition à une tablature est aussi difficile. les logiciels d’édition de tablatures comme www.tabledit.com vous aideront, mais il vous faudra beaucoup de travail « théorique », recopie du solfège puis adaptation proprement dite au diatonique, impliquant éventuellement des changements de tonalité, d’ambitus, bref de bien connaître le solfège…
Rien ne se fait de façon entièrement automatique, car une tablature pour diato a trop de paramètres variables.

Je joue de l’accordéon chromatique, je cherche des tablatures comme celles de votre site mais pour accordéon chromatique.

Je répondais d’habitude à cette question en disant :  » Désolé, ça n’existe pas. « 
Mais les choses ont changé, et des amies (les Potes Flor) ont mis au point un système de tablature pour chromatique, décrit ici : https://potesflor.free.fr/popup/explication_systeme_de_tablatures_chroma.html
Du répertoire trad. et des compositions à elles sont disponibles sous forme de tablatures pour chromatique sur leur site : https://potesflor.free.fr/popup/airs_pour_accordeons_chromatiques.html .

J’adore votre façon de jouer la valse à Bruno, quel est le secret de ces ornementations qu’on ne trouvent pas dans la partition ?

Merci ! … En ce qui concerne la valse à Bruno, bien sur l’ornementation y fait beaucoup, c’est la « patte » de chaque musicien qui s’exprime là…
Par convention, les ornementations ne sont jamais notées dans les tablatures CADB sauf si elles sont spécifiques à un style et indispensables (par exemple Cajun, Irlandais) car elles seraient celles d’un musicien et non les ornementations typiques d’un terroir, d’une danse.
Chacun doit essayer se forger son style en écoutant ses musiciens préférés ( = qui deviennent de fait ses influences) en « s’imprégnant » du style du terroir, de la danse…

Avec l’association CADB, nous avons mis sur pied des stages avec comme thème « Ecoutons les anciens ». Ecouter les anciens, c’est l’idéal pour se forger son style propre en respectant les appuis de la danse et le style du terroir !

Pourriez vous me dire comment vous procédez pour « exporter » au format pdf vos tablatures éditées avec TABLEDIT ?
J’ai beau chercher je ne trouve pas. Merci d’avance

Facile : j’ai une imprimante « virtuelle » qui sort un fichier pdf !
Il suffit au moment d’imprimer la tablature de choisir l’imprimante virtuelle (dans mon cas Win2pdf), d’imprimer, il me demande le nom du fichier pdf, et zou ! c’est fait…
J’utilise Win2pdf
mais il y en a d’autres : ceux-ci sont des freewares, logiciels libres ou license gratuite…

Go2pdf
Pdf4free
PDFCreator
Cute PDF Writer

Il y a une autre solution : Open Office, le traitement de texte libre open source permet d’exporter en PDF. Donc si vous créez un document avec la tablature, vous l’exportez comme un PDF… et vous verrez que vous ne pourrez plus vous en passer !

Faites du nettoyage sur la toile… Loffet innonde un peu trop. Ca nuit plus que ça ne profite, à mon sens…
(juillet 2003)

Bonjour,
je suis désolé d’innonder un peu trop : en fait, mon site (fait tout seul, référencé par moi, sans payer pour figurer aux premières places) est simplement un des premiers à être apparus (mai 1996) et a constament évolué, le nombre de pages est modeste (environ 80 avec les pages des amis hébergés, et plus de 220 tablatures actuellement) mais il y a du contenu.

Je suis un des rares à proposer des tablatures gratuites en tel nombre, avec diversité et sans rien en attendre : la preuve, votre commentaire venant des pages « tablatures » (dois-je supprimer les tablatures ?)
Je ne fais plus rien pour le référencement de mon site depuis des années… vous ne pouvez pas dire que j’innonde volontairement… !
En fait qu’il n’y a que quelques sites parlant du diato avec un minimum de contenu, qui tiennent la route, qui sont mis à jour et qui existent depuis quelques années. C’est comme ça que les moteurs de recherche font leur tri. Et je fais partie de ceux-là, simplement.
Je peux vous dire que c’est du boulot (perso), des centaines d’heures à écrire et mettre en ligne des tablaturestrucs et astucesconseils, la FAQ, les petites annonces gratuites, la présentation de mes instruments (vous pouvez même choisir de ne pas les voir, je ne cherche pas à tout prix à vous les montrer !), des photos, extraits sonores… pas 1 heure avec un générateur de page perso, non… Je cherche à faire un site convivial avec du contenu, pas de la pub pour ce que je fais, je ne vends pas mes tablatures ! … Juste mes accordéons.

J’ai une page de liens assez complète, je ne demande qu’à y inclure d’autres sites intéressants. Citez moi ceux qui manquent, je les ajouterai.
Amicalement, (…sans innonder plus outre ! Je citerai ce courriel dans la FAQ.)
Bernard

Note : ce monsieur ne m’a pas répondu… dommage, j’aurais visité avec intérêt et mis dans ma page de liens ceux qu’ils m’aurait (peut-être) proposés…

Un diato Loffet

Bonjour. Voilà, je n’habite pas la Bretagne… et je ne sais pas jouer du diato. Mais desireuse d’apprendre j’aimerais savoir si c’est compliqué et si il faut faire du solfège…

Le diato s’apprend rapidement, et avec beaucoup de plaisir rapidement : on arrive vite à jouer des airs en s’accompagnant, et la progression est rapide. Il n’est pas nécessaire d’apprendre le solfège pour jouer du diato : les musiques traditionnelles se sont de tous temps transmises « à l’oreille ». En outre, il existe des méthodes utilisant des tablatures avec le CD (pour l’écoute indispensable) donc il est possible d’apprendre seul… mais le plus efficace, sympa et rapide est de prendre des cours. Il y a sans doute des cours pas trop loin de chez vous, voyez par exemple sur le site du cadb www.cadb.org la carte des cours hors Bretagne, éventuellement en leur envoyant un mot. Vous pouvez aussi poser la question sur les listes [diato] ou pour la Picardie [tradonor] … (voyez les listes dédiées au diato plus bas)

Monsieur, je souhaite apprendre l’accordéon et donc en acheter un! Je voudrais savoir si le Hohner 2915 est bien pour débuter. De plus, j’ai vu qu’il existe différentes tonalités: C/G, C/f, A/D.. Lequel dois-je acheter?

Le Hohner 2915 est l’instrument de début par excellence, spartiate, certes, mais formateur. (voir sur https://diato.org/hohner.htm)
La tonalité la plus courante en France et en Bretagne est sol/do. Ne prenez une autre tonalité que si vous vous êtes renseigné et que vous êtes sur que vos cours se passent dans une autre tonalité. Les méthodes en France sont (à ma connaissance) toutes écrites pour des diatos en sol/do (C/G).

Hohner 2915

J’ai vu sur ebay que vous vendez des accordéons diatoniques Hohner 2915. Vous écrivez que c’est un bon instrument pour débuter. Cela fait quelques temps que j’ai envie de m’y mettre (je ne joue que du piano, intransportable évidemment). Si je voulais me tourner vers le diatonique c’est parce que j’adore la musique celtique (vacances bretonnes tous les ans) et que je suis de Corrèze où on le retrouve bien entendu ! Plus sérieusement, je n’aime pas tellement le son que produit l’accord musette. J’ai écouté vos extraits et je préfère le sec ou le swing. Sur ebay vous mettez « accord trémolo ». Pouvez-vous m’expliquer ou bien même proposer un extrait de 2915 ?

Il est vrai que le « 2915 » est accordé trémolo, proche du musette (en fait intermédiaire entre musette et 1/2 swing) et que c’est avant tout pour des raisons de facilité : l’accord est facile à faire, pas besoin de fignoler et lorsque l’accord bouge (désaccordage au fil du temps ou lorsque le musicien tire trop fort), ça ne s’entend pas franchement (enfin, pas tout de suite). Vu la qualité d’anches, basique, c’est effectivement préférable.
Ensuite, un accord trémolo est plus puissant qu’un joli accord swing ou 1/2 swing.
Donc, ça répond bien à l’usage proposé : un accordéon de débutant : un débutant ne maîtrise pas toujours sa force, l’habileté vient avec la maîtrise… et le temps !
Musicalement, et si vous ne débutez pas, un diato comme mon « petit » ou même le « 3 voix » vous apportera plus de satisfactions, tant du côté sonorité qu’ergonomie et confort !

J’ai vu un diato du nom de Paimpol, pour la modique somme de ~300 euros. Il ressemble à une copie chinoise de Cairdin. D’où ça vient ?

Ce genre d’accordéon diatonique « Paimpol » est une fabrication chinoise, de très basse qualité, fabriquées ici : www.chinayingjie.com, le nom Paimpol est là pour sonner breton.
Cet accordéon chinois référence YJ2108A coute 87,50 $, donc pour le vendeur ce Paimpol est une affaire très juteuse ! (vous le trouverez sous d’autres noms tout aussi évocateurs, voyez ci-dessous)
Pour l’acheteur, il aura la qualité d’un instrument valant 87,50 $, soit environ 60 euros (Déc. 2007).
Dans la même série, le 3 rangs No.YJ3112A est souvent vendu sous le nom Golden Cup, Guipel, Artvents, Chevallier, mais aussi Sonantti, Serenelli, Stephanelli, Lorenzi, Lorenzo, De Rosa ou Rossetti. En sol/do/fa, même affaire juteuse : il vaut 93,75 $… soit 64 euros !!! (Déc. 2007) Surtout qu’un 3 rangs sol/do/fa n’est pas du tout ce qu’on utilise en musique trad. française ou belge ! A fuir !
D’occasion ils sont extrêmement difficiles à revendre – on en trouve plein qui sont « tout neuf »…

NB : Au vu de l’extrèmement basse qualité de fabrication, nous ne les réparons plus à l’atelier. Je ne suis pas le seul réparateur à refuser de les réparer, renseignez-vous avant d’acheter si le vendeur assure les réparations ! (même s’il vous jure qu’il n’y a jamais de problèmes…)

Bonjour et bravo pour votre site,
Je cherche à acheter un diatonique d’occasion et dans mes différentes recherches j’ai pu noter qu’il y avait différents accords… Que signifie C/F est ce que l’accordéon est accordé en DO/FA ?

Oui. voir la correspondance notes latines –> notes anglo saxonnes sur mon site, page « explication des tablatures« 

Si c’est bien cela, peut-on jouer à deux accordéons, l’un accordé en Sol/Do (G/C) et l’autre en Do/Fa (C/F) ?

Seulement un répertoire limité, sur une seule rangée, ou l’un des deux instruments dispose de touches supplémentaires (3ème rangée) et le musicien sait déjà très bien jouer. mais c’est peu agréable…

Et peut on jouer aussi à plusieurs, avec un accordéon accordé en SOL/DO/FA et d’autres accordéons accordés dans d’autres tonalités ??? Je ne sais pas si je suis bien claire !!!

Un sol-do-fa ( G/C/F ) est adapté à un répertoire particulier, tex-mex, québequois traditionnel par exemple… et permet de jouer du répertoire folk européen en do/fa et éventuellement en sol/do (mais les basses ne sont pas les mêmes que celles d’un sol/do classique).
Encore une fois, si c’est pour débuter en France, le sol/do est la tonalité la plus répandue, celle qu’on vous demandera pour joindre une majorité cours, pour jouer avec les autres, les méthodes sont en sol-do, les stages aussi…
On trouve sur Internet beaucoup d’instruments en do-fa, ainsi que de vieux diatos système « Club », évitez ! Il ne sont pas adaptés à ce qu’on joue en France. (du moins pas pour débuter…)
Renseignez-vous avant d’acheter, n’hésitez pas à demander conseil, je vous aiderai volontiers si vous n’avez pas trouvé ici de réponse satisfaisante…

J’ai un Sol/do/fa chez moi, je l’ai acheté récemment, apparemment ce n’est pas le meilleur mais j’aimerais commencer là-dessus. Je voulais vous demander si vous aviez des tablatures pour ce type d’accordéon.

On ne joue (quasi) pas de sol/do/fa en France, sauf dans la population hispanique ou portugaise.
C’est en effet dans ces pays que ce type de diatonique est joué en europe, et aussi (principalement) en amérique du sud, centrale et Mexique.
Donc il n’y a pas de répertoire « de chez nous » (folk, trad., breton, irlandais…) écrit pour 3 rangs sol/do/fa.
Rien ne vous empêche d’adapter ce qui se fait en sol/do, mais il y a plusieurs problèmes : pas de bouton 1 (rangée extérieure), basses différentes…
Car en fait le sol/do/fa, c’est un DO/FA + une rangée de sol, pas l’inverse.
Il est plus simple et plus logique de jouer des tablatures sur la partie do/fa (les 2 rangées internes) qui correspondent aux tablatures de 2 rangs standard, en tenant bien sur compte du fait qu’on jouera en do/fa et non en sol/do (vous jouerez donc 4 tons au-dessus).
Pour commencer, l’achat d’un petit sol/do léger est plus économique, plaisant et facile 😉

Que signifient les appellations « Club II, Club III » etc, sur les Hohner ?

Bonsoir, le système Club est un système de diatonique spécifique, qui a 2 rangées 1/2 du côté mélodie et 8 basses.
Les particularités du système Club sont : 2 rangées 1/2 du côté mélodie, la demi-rangée (généralement 7 boutons) est composée d’altérations, les deux rangées habituelles ont généralement 12 et 11 boutons, avec une note unisonore (bouton rayé) au milieu de cette dernière. Les 8 basses sont toutes bi-sonores. Les tonalités sont Do/Fa (le plus souvent), Sib/Mib et parfois Sol/Do
il est toujours fabriqué, joué dans l’est de la France et très populaire en Allemagne, Autriche…
Les club II (2) ont 2 voix, les club III (3) ont 3 voix, les club IIIM ont 3 voix / 5 registres (2 voix naturelles, 1 basson)…

Je viens de me procurer un vieil accordéon diatonique hohner club 3 et j’ ai du mal à m’y retrouver dans les quelques notes qui veulent bien en sortir …
la main gauche me semble bonne avec un accord de Fa sur les deux touches du bas extérieur en poussant et Do sur les deux du haut ext poussant.
Quand à la main droite c’est un peu le bazar, il doit quand même y avoir un Do sur le 4eme bouton en partant du haut rangée ext. en poussant, Fa sur le 4 eme bouton rangée du milieu en poussant.

Les club sont le plus souvent en Do/Fa, avec à la main droite un bouton supplémentaire que nous pouvons numéroter « zéro » en haut du clavier.
La note rayée à la main droite est un « do » unisonore, (la même dans les deux sens). Voyez mon schéma de clavier de Club en Do-Fa
Pour les basses, à la place du Fa/Fa unisonore, (en sol/do) ce qui donnerait Sib/Sib en do/fa, on a un Mib/Sib (bisonore, donc).
Vous pouvez vous aider du tableau des tonalités si un doute subsistait… 😉

Est ce difficile de passer de l’accordéon chromatique au diatonique?

Ce sont 2 instruments différents même s’ils sont (visuellement et de sonorité) proches, il faut donc réapprendre le diatonique en repartant quasi de zéro… sauf que l’oreille musicale est formée, et que l’habitude de jouer des deux mains aide aussi, donc vous apprendrez nettement plus vite que si vous n’aviez jamais joué d’instrument.

Quel est l’intérêt d’un diatonique par rapport à un chromatique ?

Le diatonique a plein d’intérêts ! Je vous en parle en détail ici (notamment en bas de page !)

Qui a créé l’accordéon diatonique?

Le premier brevet d’un instrument nommé « accordion » a été déposé par Cyrille Demian en 1829. (Il était Autrichien).
Cet instrument était bisonore comme nos diatoniques, et a rapidement évolué pour donner les accordéons Victoriens (Flutinas…) très
proches ne nos diatos.
Mais l’instrument populaire que nous appellons « accordéon diatonique » est réellement né vers les années 1860, un instrument bon
marché fabriqué en grande série d’abord dans l’actuelle Allemagne. Il s’est très vite répandu à travers toute l’Europe, apportant avec lui un
répertoire nouveau de danses « à la mode » : scottisches, mazurkas…

j’ai visité avec intéret votre site. je suis débutant dans l’apprentissage de cet instrument et je n’ai pas encore acquis un diato. une question dont je ne trouve pas la réponse sur le net: j’aimerai savoir quelles sont les notes des touches de la 3 éme rangées main droite,et celles de la main gauche(12 touches) d’un diato en sol/do/fa.

Il vaut mieux éviter les modèles sol/do/fa qu’on trouve sur le net, chinois bon marché, ou les hohner « corona » : ils ne correspondent pas aux « 3 rangs » qu’on utilise en musique trad en France et en Bretagne : la 3ème rangée est constituée d’altérations.
Si vous voulez un diato pour débuter, choisissez un simple « 2 rangs », beaucoup moins cher et vous risquez peu de vous tromper si vous prenez un sol/do… et en cas d’erreur, ça fait moins mal au portefeuille !
Et après quelques temps et beaucoup de travail (agréable), vous pourrez éventuellement choisir un autre instrument qui correspondra à vos attentes et au répertoire que vous voulez pouvoir jouer… et que le 2 rangs ne permet pas toujours. Ce ne sera pas forcément un 3 rangs 😉
Voyez ci-dessous dans les claviers divers celui du 3 rangs Sol/Do/Fa, que vous pourrez comparer avec un 3 rangs Sol/Do/Altérations (= # et b )

Bonjour, j’ai acheté un accordéon à 3 rangs et 12 basses, mais je ne sais pas quelles sont les notes des claviers : c’est un sol-do-fa

Je voudrais signaler (avant un achat s’il est encore temps) qu’un sol/do/fa n’est pas un accordéon en sol/do avec une rangée de fa, mais un do/fa avec une rangée de sol !!!
Comment ça ? quelle importance ?
Eh bien, ça change tout ! Un accordéon en do/fa n’est pas vraiment adapté à suivre des cours en sol/do, et votre diatonique sol do fa n’a pas toutes les basses d’un sol/do, ni les notes d’extrémité de rangée à droite…
Donc, avant de vous précipiter pour acheter « l’affaire du siècle » (qui vient probablement de chine), que vous aurez un mal fou à revendre (je pourrais dire « refiler »), prenez le temps de réfléchir quelques minutes et d’opter plutôt pour un 2 rangs sol/do, par exemple … Si vous débutez, un 3 rangs ne vous servira à rien, et si vous ne débutez pas, en musique trad ou chanson actuelle, c’est un 3 rangs sol/do/altérations qu’il vous faudrait sans doute. A quelques exceptions près, le 3 rangs sol/do/fa ou la/ré/sol ne convient pas ou n’est pas utilisé en musique traditionnelle actuelle en France, Belgique, Italie, Hollande, Angleterre…
Voyez dans les claviers d’accordéons diatoniques -> divers celui du 3 rangs Sol/Do/Fa type « Hohner Corona »

Bonjour, J’ ai un accordeon diato LA CORNETA 3 rangs.
Toutes les mecaniques mobiles sont en bois.
Impossible de retirer l’ axe.
En essayant de le réparer , j’ ai casse une transmission
Est il possible de remplacer toute la partie MAIN DROITE par une mecanique moderne en metal, quitte a sacifier 1 rang .
Le fait de defabriquer la partie menuisee bois reconfiguree ne me posant aucun probleme.

Je ne comprends pas le terme « transmission » : ça ne fait pas partie des noms de pièces d’accordéon.
Si j’ai compris vous avez un 3 rangs à touches bois ancien.
Ne retirez pas l’axe, il cassera si vous essayez.
Changez les ressorts si nécessaire en dévissant le clavier, par dessous la touche.
Les touches grippées se poncent sur les côtés, sauf si elles grippent sur l’axe, dans ce cas il faut changer l’axe et c’est un très gros boulot.
Si vous voulez absolument réparer un accordéon qui sera « de collection », c’est à dire pas pour jouer tous les jours avec, c’est un travail de restauration (beaucoup de temps). si c’est pour enjouer, ne choisissez pas une antiquité même si elle est bon marché, c’est comme une voiture ancienne : c’est beau mais c’est fragile et ça ne roule pas vite…
Mettre une méca neuve sur un instrument ancien ne vaut souvent pas la peine, car on ne conserve pas l’ancien, et le résultat sera bien peu satisfaisant. il vaut mieux alors partir sur une conception neuve, pourquoi pas faire un stage construction avec Emmanuel Pariselle ?
En tous cas un vieil accordéon reste un instrument de collection, pour en jouer tous les jours c’est généralement une perte d’argent.
C’est valable d’investir pas mal d’argent lorsque c’est un instrument de famille, à forte valeur sentimentale, pas parce qu’on cherche un « 3 rangs » pas cher et qu’on l’a acheté 100 euros sur ebay !

On m’a donné un accordeon touches piano Hohner Verdi II plutôt ancien… quelle peut être sa valeur ? et pour le remettre en état de jouer (il pert énormément d’air, les son « ronflent » ou « grésillent » pour chaque touche, le revêtement se décolle par endroits…)

Votre accordéon a une petite valeur de décoration, ou après une grosse remise en état, une petite valeur d’accordéon en état de jouer.
Soit dans le premier cas 100 à 150 euros, et ce prix + les réparations dans le second (attendez-vous quand même à 300~500 euros de réparations selon l’état…)

bonjour je possede un accordeon SCANDALI piano combien coute-t-il neuf? et combien je peux le vendre aujourd’hui?
merci de bien vouloir me repondre et je vous remercie d’avance

Bonsoir, Je veux bien vous rendre service, Marco, mais votre description est pour le moins vague.
Imaginez : vous demandez la même chose à un autre professionnel en disant :
 » Je possede une voiture Renault diesel combien coute-t-elle neuve ? et combien je peux la vendre aujourd’hui ? « 
Alors, prenez le temps de me le décrire, me donner son âge, son état, de faire une photo correcte (et pas plus de 400 ko, sinon elle ne passera pas mon filtre)…
A ce moment-là, je pourrai vous faire une réponse indicative assez correcte…

Je vais bientôt mettre en vente mon diato…je serais sans doute amené à le vendre ‘par correspondance’. L’avez vous déjà fait ?

A l’atelier, on expédie souvent des accordéons.
Nous utilisons 2 services :

  1. La Poste, le moins cher, mais l’emballage doit être prévu en conséquence, car ils n’acceptent pas les colis fragiles ! Connaissant des gens qui travaillaient au tri, je sais ce que cela sous-entend. Dans ce cas, j’assure toujours l’accordéon à sa valeur TTC (c’est possible jusqu’à 1500 euros par tranches de 150 euros). Et nous sommes très soucieux de l’emballage des instruments !
  2. Un transporteur sérieux, le top ! D’accord, c’est plus cher mais quel confort : ils viennent chercher les colis, les traitent avec respect, font gaffe quand c’est marqué ‘Fragile’… L’assurance qui couvre perte ou casse (mais demander le déballage devant le livreur, bien que l’assurance ait joué par après). Ça va vite et vous pouvez suivre votre envoi. En général, ils remboursent le port si l’express n’arrive pas dans les délais.

L’emballage maintenant : il faut que le diato soit calé dans sa boite par du polystirène ou autre (mais pas une mousse molle) pour qu’il ne puisse pas bouger.
Il faut caler l’avant de l’accordéon sauf les boutons de basses avec un polystirène de l’épaisseur des basses : explication : quant la caisse prend un coup sur le côté avant de l’accordéon, tout le poids de l’accordéon s’applique sur ce côté de caisse (action-réaction), et si les basses dépassent, c’est cet endroit-là qui prend tout le poids : résultat, ça casse. Il faut répartir le poids de l’instrument sur la plus grande surface possible.
Pour la même raison il vaut mieux caler sous la main gauche pour éviter qu’un des pieds ne prenne tout le poids. Si le clavier main droite est penché vers l’arrière et déborde de la caisse, un polystirène sous l’accordéon sauf le clavier pour les mêmes raisons (n’oublions pas que le clavier reste une pièce fragile, il est en porte-à-faux, creux ou peu épais et avec un long bras de levier…)
Le carton : utilisez de préférence un carton « double cannelure » qui est plus rigide, plus solide et répartira mieux un choc éventuel.
L’idéal est de mettre du polystirène tout autour de la caisse de l’instrument, mais déjà comme ça, par Geodis, il n’y a pas de problèmes. Toutefois, pour envoyer un instrument dans une housse (qui est en soi une excellente protection si l’épaisseur de mousse est conséquente), c’est ce que je préfère .
Indiquez « Fragile » sur les 6 faces ! (en rouge sur blanc, si possible : des étiquettes toutes faites existent)
Vous allez trouver que c’est de la parano… Non, c’est de la prudence, je parle de la casse que j’ai eue ou vue auparavant (j’utilisais un transporteur qui a depuis disparu, sans doute pour raisons de piètre qualité).

Où trouver le clavier d’un accordéon 1 rang, 2 basses ?

J’ai mis sur mon site le schéma du clavier du mélodéon en do, vous le trouverez sur cette même page.

Je cherche la hauteur des notes d’un organina Thibouville-Lamy (un 24 ‘touches’, 24 anches en fait). Ça s’accorde comment, un orgue de barbarie à anches ?

Voici le plan des notes selon l’AAIMM (j’en ai fourni à des clients).
Le principe d’accordage des anches libres d’orgue de barbarie est le même que pour un accordéon (voir plus haut : »améliorer l’accord d’une anche »).
Pour le calcul des fréquences de notes, en gamme tempérée, j’ai fait un petit programme (en QBasic, le basic livré avec DOS) FQnotes que vous pouvez télécharger et utiliser, bien sur gratuitement ! (Pour QBasic, voyez ici)

Un aperçu des différents groupes de discussion « causant » accordéon :

Le groupe [diato] (français)
La liste de diffusion du CADB : [liste CADB] (français)
Le groupe [accordeon] (français, peu actif)
Le groupe [Tradonord] (français, trad dans le Nord comme son nom l’indique)
Le groupe [diatonic] (anglais)
Le groupe [TablEditTabs] (anglais, peu actif)
Le groupe [trekharmonica] (néérlandais)
Le groupe [tabledit_en_harmonica] (néérlandais)

Voir aussi les schémas de claviers des accordéons diatoniques de Bernard Loffet – www.diato.org 

Ces shémas donnent la position des notes sur le clavier, la position de la gamme sur un accordéon diatonique en fonction de sa tonalité.

Une page complète est à présent dédiée aux plans ou schémas de claviers d’accordéon diatonique.

Schémas de claviers de mes modèles en Sol/Do (G/C) :

2 rangs sol / do (G/C)
2 rangs + 2 sol / do / # (G/C/acc)
2 rangs + 5 sol / do / # (G/C/acc)
2 rangs + 6 sol / do / # (G/C/acc) « Pro »
3 rangs 11/10/9 12 basses sol / do / # (G/C/acc)
3 rangs 11/10/9 18 basses sol / do / # (G/C/acc)

Le fichier de définition de mes diatoniques pour TablEdit

Une page complète est à présent dédiée aux plans ou schémas de claviers d’accordéon diatonique.

Claviers divers :

1 Rang en do — 1 Rang en sol
Hohner « 2915 » et « Morgane » 2 rangs 8 basses : sol / do (G/C)
2 rangs 8 basses système irlandais : si / do (B/C)
2 rangs 8 basses système irlandais : do# / ré (C#/D)
2 rangs + 2 type Hohner « Merlin » 8 basses en Sol / Do (G/C)
2 rangs + 4 type Hohner « Galaad » 12 basses en Sol / Do / # (G/C/acc)
2 rangs + 7 type Hohner « Club » (12/11/7) 8 basses en Do / Fa (C/F)
3 rangs Sol / Do / Fa (G/C/F) type Hohner « Corona » (10/11/10) 12 basses

La liste de toutes les tonalités possibles possibles sur un diato « 2 rangs continental », la 3ème rangée d’altérations suivant bien sur les tonalités de base.

Quel est le système de sonorisation main gauche des accordéons que l’on trouvait à Gennetines ? Quel est le modèle de micro cravate ? Quels sont les avantages et inconvénients ?

Mon équipe sono à Gennetines utilise des ECM 3005 modifiés (modification du système d’attache et du connecteur). Ces micros bon marché ont leur propre boitier d’alimentation, et se branchent sur une boite de direct (DI). Je vends ce type de micro dans ma boutique Ebay .
Donc celà peut fonctionner sur toute sono, très simplement et surtout très efficacement.
L’important est de bien positionner le micro, voyez à ce sujet ma page https://diato.org/sonobass.htm

Bonjour, j’ai vu que vous proposiez maintenant des micros de sonorisation JTS semblable aux AKG.
Pouvez vous me dire les raisons de ce choix, et les différences avec l’AKG C516 ?

Micros JTS : j’en parle plus en détail dans l’article de mon site : Micros JTS pour accordéon
Ils ont un bon son, un prix plus abordable pour un amateur, une fixation simple et fiable (qui ne casse pas…) et le module d’alimentation phantom d’origine, voilà pourquoi je les propose en complément des AKG nouvelle série, qui sont résolument « pro », autant pour la qualité que pour le prix…

Jeune accordéoniste, je cherche à me procurer des micros pour me sonoriser et être autonome. Je suis interéssé par votre CX516+Alim pour la main droite et j’hésite encore entre le CX506 ou 508 pour la main gauche.
Quel est votre avis ? Ces micros peuvent-ils être connectés à l’Alim vendue avec le CX516 ? N’est-il pas « gênant » pour le sonorisateur de ne pas pouvoir effectuer lui-même la balance main droite/main gauche ?

La seule différence entre ces trois références (508, 506, 516), c’est le système de fixation, sinon les cellules des micros sont identiques, et tous peuvent se brancher sur le boitier PS-500.
À vous de choisir quel système vous convient le mieux. Ceci dit la configuration que l’on rencontre le plus souvent c’est un CX-516 de chaque coté.
Pour ce qui est du mixage main droite/main gauche, vous pouvez l’effectuer vous même sur le boitiers. Si vous préférez que se soit le sonorisateur qui fasse lui-même la balance, il faut prendre les micros en version alimentation Phantom (48V).
Avantage : pas de boitier d’alimentation, pas de pile à remplacer, meilleure dynamique du micros, meilleur son grâce à une balance séparée main droite / main gauche.
Inconvénients : il faut impérativement se brancher sur un élément de sono (ampli, table de mixage…) équipé d’une alimentation fantôme (48V), et vous utilisez deux entrées micros.
Si ce n’est pas clair ou si vous voulez d’autres explications ou conseils, n’hésitez pas à nous appeler au 02.97.05.68.92.

J’ai bien recu le micro pour les basses d’accordéon. J’ai voulu m’en servir ce vendredi, mais il ne marche pas. Puis-je vous le renvoyer ?

Bonjour, désolé si il y a un problème, l’échange est bien entendu tout à fait possible.
Celà dit, je vous demande de prendre un peu de temps pour le tester tranquillement, 80% des micros qu’on nous renvoie fonctionnent parfaitement.
Testez le micro avec une pile neuve en vérifiant sa polarité, et l’inter ON/OFF bien à fond vers ON (c’est parfois un peu dur en fin de course).
Dernier point, l’adaptateur mini-jack vers jack si vous utilisez un gros jack, qui doit être enfoncé bien à fond.
Je sais, ça parait évident et vous avez peut-être déjà tout vérifié, mais je préfère vous demander de vérifier. Lorsqu’on nous renvoie un matériel qui fonctionne parfaitement, les frais de port sont perdus inutilement.

Note : le micro fonctionnait bien et n’a pas fait d’aller-retour pour rien !

Que mettre comme micros pour un bandonéon ?

La première question à vous poser concerne la fixation : acceptez-vous de coller une petite plaquette noire de chaque côté de l’instrument, avec du scotch double face (ça reste amovible) ?
Dans ce cas, une paire de JTS CX-516 est ce qui me semble le plus simple d’emploi et parfaitement adapté. (voyez ici : Micros JTS pour accordéon)
Si vous ne souhaitez pas que les plaquettes de fixation (noires) soient collées sur votre instrument, il y a la solution de mettre des micros à pince, les JTS CX-508 mais pour les attacher de façon sûre, les vis du bandonéon (les 3 ou 4 grosses vis qui fixent les parties clavier sur le soufflet) ne suffisent pas. Il faut mettre une petite équerre sous la vis (main droite et main gauche) pour y fixer le micro. Personnellement, je ne trouve pas ça très esthétique, le seul avantage par rapport aux plaquettes est qu’il est possible de les retirer lorsqu’on ne joue pas avec micros.
Pour les micros en version XLR, il faut que la sono (la table de mixage) ait 2 voies d’entrée et puisse alimenter les micros, car une alimentation phantom 48V est nécessaire.
Les micros CX-516 et CX-508 existent en version mini-XLR, ce qui permet alors de les brancher sur un boitier d’alimentation-mixage portable PS-500 à pile.
Dans ce cas, il suffit de brancher la sortie du boitier sur la sono, même une simple enceinte amplifiée convient.

Bonjour, votre système de micro main gauche est intéressant, comment fonctionne-t-il sur un chromatique ?

Rassurez vous, ça marche très bien (presque même mieux) avec un chroma… sur un diato aussi, les soupapes sont réparties sur la table même s’il y en a moins.
Avec le micro tel qu’il est placé (soit hors de la caisse sous la courroie), la prise de son est très homogène. Sachant que sur un chromatique les soupapes se trouvent assez centrées, à l’expérience on n’entend pas de différence de puissance.
(à propos, lorsque vous jouez, vous entendez une différence de puissance entre les soupapes du haut et du bas ? – qui, évidemment ne correspondent pas du tout aux boutons du haut et du bas…)
Par contre, 2 micros aux basses peuvent générer des problèmes de phase : c’est souvent gênant !
La solution : un micro genre ATM35 ou Beta98 en reprise d’un peu plus loin, totalement pro, mais le budget n’est vraiment pas le même. Plus économique, JTS propose des micros pince d’excellente qualité sonore à des prix fort raisonnables (JTS CX516, CX508 et CX506)

Vous m’avez conseillé le produit Kontakt60 pour mes problèmes de crachements sur mes câbles de sono, mais c’est écrit en allemand. Comment s’en servir ?

Je pulvérise à l’aide du tube de petites quantités de Kontakt60 sur les contacts du connecteur à nettoyer, puis j’insère plusieurs fois la fiche dans l’embase. Je recommence en général 2 ou 3 fois. Pour les potentiomètres, j’insère le tube dans une ouverture, une pulvérisation puis je fais fonctionner le potar plusieurs fois. Je recommence plusieurs fois, en changeant le point d’injection du produit.
Je teste ensuite le fonctionnement. Le produit n’est pas conducteur et n’abime pas les vernis, plastiques… et s’évapore vite, ne trainez pas entre l’application et l’insertion des contacts.

Une question : [sur votre système de sonorisation] le micro main droite est extérieur et amovible ; ne pourrait-il pas être intérieur et fixe ? en effet, sur le système bien moins fiable que nous avons, nous constatons, à l’usage, la fragilité de la fixation…

Je ne connais pas de système à micro intérieur pour la main droite qui donne un bon son d’accordéon. Les capsules de micro sont dans ce cas situées trop près des anches et des soupapes. Même avec des capsules micro de très bonne qualité, elles saturent si on tire fort. De plus, le son est extrêmement « brouillon » et « gras », du à l’effet de proximité (plus le micro est près de la source, plus il y a de grave) et les bruits mécaniques sont renforcés…
Les nouveaux micros AKG que j’ai choisi pour la main droite sont d’une qualité bien supérieure à leurs prédécesseurs, et ne connaissent aucun problèmes de casse de fixation.
Les anciens micros AKG se réparent aisément en cas de casse (voyez à ce sujet le truc pour réparer un AKG C416 ou AKG C406)…

Bonjour, Pouvez vous m’indiquer quelle différence de qualité/robustesse des fixations etc… existe entre le JTS CX516 et l’AKG C516 ML ? Que choisir entre une alimentation par un boitier B29 unique pour les deux micros MG et MD et deux alimentations phantom séparées ?

L’AKG est à mon avis un peu supérieur au niveau sonorité, plus détaillé. Sa construction en fonte d’alu me semble plus robuste, en tous cas plus solide que les premières versions, les C406 et C416.
Le JTS a un médium grave un peu plus présent, ce qui lui donne une sonorité plus chaude, des médiums remarquables (ce qui est très important lorsqu’on sonorise un accordéon) mais il est moins détaillé dans l’aigu. Les micros JTS sont régulièrement revus et améliorés, et ils m’étonnent toujours par leur rapport qualité / prix.
Les fixations sont différentes, le JTS a plus de surface et devrait mieux tenir au scotch double face. En tous cas, plus de casse possible ni pour l’un ni pour l’autre, la base du micro englobe la fixation : il n’y a pas de petites pattes fragiles…
Pour ma part, la solution de mixer les 2 micros dans une B29 est un pis-aller, car on ne va pas mixer pas les basses comme la mélodie. Mais si on ne dispose pas de 2 entrées (répés, petite sono) ça dépanne.
Si la table le permet, la solution de 2 sorties en phantom permet la meilleure qualité (et plus de dynamique), avec comme limites l’habilité du sonorisateur et les performances de son système. En tous cas, il y a de la phantom sur toutes les tables actuelles, le sonorisateur sera bien obligé de l’allumer pour faire fonctionner vos micros…

Si on utilise un AKG 516 ML relié à une alim MPA III ou V (ou à boitier B29), peut-on brancher directement le tout sur un ampli AER compact 60 (ou à une enceinte amplifiée) ou bien faut-il passer, en plus, par une console de mixage? On dirait un adaptateur mini jack/XLR.

Un micro statique a besoin d’une alimentation.
L’AKG C516 ne fait pas exception, et a besoin soit d’une alim B29 (qui marche sur pile 9V), soit d’un adaptateur phantom 48V (comme le MPA) qui va tirer l’alimentation du micro d’une ligne XLR avec alim phantom.
Les tables de mixage ont un inter pour mettre en route l’alim phantom (48V), certains amplis ont aussi l’alim phantom sur les entrées XLR.
A noter : l’alim phantom ne marche QUE sur les entrées et câbles XLR (3 broches), JAMAIS sur de la connectique jack.
Renseignez-vous pour savoir si l’ampli AER propose l’alim phantom, regardez dans les caractéristiques. Si oui, pas de problèmes pour un adaptateur MPA.
Dernière chose : pas de bricolage, le micro en mini-XLR n’est pas compatible directement avec la XLR + phantom, il faut l’électronique de l’adaptateur MPA ou JTS sinon c’est la mort assurée de la cellule du micro !

J’ai acheté un ensemble de micros de sonorisation accordéon B29 + 2 micros 516 ML. On entend un grésillement permanent quand je suis sonorisée. D’où est-ce que ça vient ?

Salut, il faut essayer l’alim avec un seul micro, puis l’autre pour pouvoir mettre en cause un des micros ou l’alimentation.
Si un micro crachote en permanence, c’est probablement sa cellule qui est à mettre en cause.
Si c’est par intermittence ou lors de mouvements, vérifier le câble du micro (ou l’inverser avec le câble du micro qui ne crachote pas)
Si ça crachote sur les deux micros mis l’un après l’autre, c’est l’alimentation qui est à mettre en cause… elle est en CMS, et ne se répare hélàs pas facilement.
J’ai eu le cas 2 fois. Heureusement elle ne coute pas trop cher. Mais les adaptateurs alim phantom MPA ou JTS sont plus robustes…
Bernard

Le cx-506 que j’avais acheté à l’Atelier Loffet ne fonctionne plus. Y a-t-il une garantie ?

Je peux réparer vos micros JTS, même n’étant plus sous garantie : en effet la majorité des problèmes des petits micros (chez JTS comme chez AKG, Shure ou AT) sont des problèmes de câbles ou de soudures. Le plus simple est de me le faire parvenir sans emballage dans une lettre max (entouré de bulles, par exemple), je vous ferai le devis avant de réparer.
La garantie est d’un an, et couvre les défauts de fabrication : cellule ou électronique HS. Elle ne couvre bien sûr pas les câbles arrachés ou écrasés (panne la plus courante mais aussi peu couteuse à réparer).

Je voudrais équiper mon chromatique de micros HF AKG col de cygne C516ML + ALIMB29. Mon objectif : pouvoir jouer et aller dans la salle en ayant un très bon son et sans décrochage. Combien de micros faut-il à la main droite ? À la main gauche ? Combien d’alimentations ?

Les émetteurs HF alimentent généralement les micros. Pour une meilleure qualité de son, je conseille en général de séparer la main droite et la main gauche, cela impose donc 2 émetteurs (mais pas d’alimentations) et un récepteur double. Bien sur le budget est plus élevé mais ça en vaut la peine au niveau du son.
– Si votre but est de jouer en salle, je vous conseille 1 micro pour chaque côté, car multiplier les micros augmente la sensibilité au larsen. Toujours pour éviter le larsen au maximum, le micro de basses devrait être un micro cravate placé sous la courroie des basses. Ca allège le budget d’autan. Pour moi, l’AKG de la nouvelle série (C516) est le mieux adapté à l’accordéon, avec une qualité sonore et de fabrication égale aux Shure, Audio-Technica.
Le côté pratique des fixations l’emporte chez akg à mon avis. Pour les basses, un 417 suffit amplement.

– Choix des émetteurs/récepteurs HF : choisir de l’UHF diversité, qui ne décroche pas, et dont la qualité soit adaptée à la transmission de musique. les systèmes prévus avant tout pour la parole ne sont pas vraiment adaptés. choisir un modèle multi-fréquence.

coté budget :
– L’idéal : 2 émetteurs + récepteur double, à droite un AKG C516, aux basses un C417, câblage modifié pour émetteur-alimentation, système UHF de marque JTS, 2 émetteurs, un récepteur double diversité, 16 fréquences par canal. 2 sorties sur le récepteur (basses et mélodie) + 1 sortie mixée (en cas de petite sono). moins de 700 euros pour un système professionnel complet, sans concessions tant au point de vue du son que de la fiabilité.

– 1 seul émetteur + boitier d’alimentation-mixage B29, à droite un C516, aux basses un C417, récepteur simple, système UHF de marque JTS, 1 émetteur, un récepteur simple diversité, 16 fréquences. Câble spécial de liaison B29-émetteur. moins de 500 euros.
Côté piles : les émetteurs HF sont alimentés par 2 piles crayon LR6 alcalines (peu couteuses). Le boitier B29 utilise une pile de 9V alcaline.
J’ai en général tout ces micros et émetteurs en stock à l’atelier, vous nous prévenez, vous venez et vous repartez avec le système monté et testé.
Bernard

J’ai un soucis avec l’ecran de ma DM24, y’a de plus en plus de lignes noires qui font qu’on ne voit plus grand chose. Que faire ?

Je viens de faire réparer 3 écrans, dont 2 ont été complètement réparés par une société américaine.
Voici leur adresse :
Davan Display Solutions
7857 Waverly Rd
Martinsville, IN. 46151 USA
ph: 1-800-764-1329

Ils n’ont pas pu complètement réparer le 3ème (il reste 1 ligne noire…), mais ne me l’ont pas fait payer (c’est fair-play).
A mon avis, vu les frais de port, il vaut mieux se regrouper pour en envoyer plusieurs.
Avis à ceux qui ont des écrans « plein de lignes » ou qui l’ont changé pour un neuf, et qui en ont un à réparer… pour en avoir un de rechange.
————– BILAN et calculs ————–
Après les avoir reçus, scrutés et ré-installés, je suis très content du résultat.
Ils ont changé la nappe (elle est un peu plus large et dépasse un poil des coins), peut-être aussi les contacts caoutchouc « zèbre » ou du moins les ont nettoyés.

À l’origine, j’avais 3 écrans inutilisables (2 lisibles à 30-40% et le 3ème quasi-noir).
Port aller : 18 euros
Réparation : 190 $ (le 3ème n’étant pas réparé à 100%, ils ne l’ont pas facturé) soit 159.58 euros au cours du moment.
Port retour (USPS express) : 38.71 $ soit 32,51 euros, donc un total de 192.09 euros pour la réparation.
TVA et frais Chronopost : 63 euros ( !!! ) qui auraient pu être évités si Davan avait coché « retour de marchandises après réparation » 🙁
Bilan général pour 2 écrans nickels et un écran avec 1 seule ligne restante : 273.09 euros, dont TVA récupérable dans mon cas 40,95 euros ce qui fait en pratique 232.14 euros HT.

Est-ce que ça vaut le coup ?
– si une boite réparait ces écrans en Europe, le port couterait moins cher et on éviterait les frais de douane, du moins dans la CEE.
– Un écran neuf fait 200 euros environs, plus le port (on peut trouver un peu moins cher en amérique du nord, mais le port et les éventuels frais de douane risquent de manger l’économie)
– Une DM-24 sans écran lisible est inutilisable, mais sa valeur mérite-t-elle d’investir (parfois plusieurs fois) 200 euros ?
– Se regrouper pour envoyer des écrans à réparer permettrait de minimiser le port, et peut-être d’obtenir des tarifs chez Davan.

Pour ma part, j’estime que le jeu en vaut la chandelle, ils ont réparé efficacement et vite (2 ou 3 jours) mes écrans, dont un (celui à qui il reste 1 ligne) sera mon écran de rechange en cas de pépin sur une de mes DM.
Le prix est raisonnable : 115 euros pour 2 plus un de spare, ou 77 euros si on divise par 3 écrans utilisables.
Je pense qu’il doit y avoir pas mal de DMistes qui ont un écran HS pour l’avoir remplacé, voilà qui devrait les intéresser pour en avoir un de secours… en se regroupant, à mon avis.

Il existe aussi maintenant la solution de se passer de l’écran interne pour utiliser un écran de PC, voyez ici : https://www.2seemy.com/J’ai installé 2seemy sur ma DM-4800, voici le protocole de montage :

Je cherche à acheter une clarinette en métal. Cela existe-t-il en neuf ?

Les clarinettes en métal de marching band ne sont plus fabriquées depuis au moins 30 ans… voire bien plus !
On en trouve facilement à assez bas prix sur e-bay, mais attention, prévoir 300 à 500 euros de remise en état complète. (nous le faisons souvent à l’atelier : nettoyage, jeux, retamponnage) et pensez au prix du port, qui double parfois le prix d’achat. Et aux taxes d’entrée en CEE + TVA (ce qu’on appelle frais de douane, environ 30% du prix).

Il y a des marques à éviter, d’autres très recherchées – et très chères…
Les marques suivantes ont fait d’excellents instruments, en général il sont tous bons, même si tous ne sont pas merveilleux… la plupart du temps ça vaut le coup :
BETTONEY, BUESCHER, CONN, KING, HAYNES, HOLTON, HUELLER and MOENNIG, LANGENUS, PEDLER, PENZEL-MUELLER, ORSI, RAMPONE, NOBLET, BUFFET, SELMER. (liste originelle proposée par Alaric, et élargie par mes soins…) avec pour chaque marque des modèles d’étude comme des modèles professionnels.

À part si vous avez une facture de retamponnage avec, ne vous fiez pas aux appréciations du genre « tous les tampons sont présents et semble en parfait état de fonctionner » ou « ma soeur a soufflé dedans et en a sorti des sons » : en général les vendeurs d’antiquités / spécialistes du vide-grenier (c’en sont souvent) n’y connaissent absolument rien, en dehors du fait que ça brille ou pas…
N’achetez jamais une clarinette sans son barillet, elle serait inutilisable (et il n’y a pas de cotes standard pour en faire refaire un). De même, l’instrument est assez souvent plié, attention au boulot que vous devrez faire faire dans ce cas (ça coute cher !). Evitez les instruments avec des clés manquantes, même si dans ce cas on peut adapter une clef de récup… mais les dimensions parfois étranges des clefs rendent aléatoires ce procédé, et une clarinette incomplète n’a quasi-aucune valeur.
Faites attention à l’état de l’instrument : le corps est généralement en maillechort (german silver) recouvert d’argent (silver) ou nickelé, si ce revêtement est piqué ou s’en va par plaques, évitez. Vous en trouverez rarement en argent massif (sterling silver), attention à ne pas vous faire refiler du plaqué argent pour de l’argent massif, il y a des poinç:ons sur chaque partie du corps si c’est du massif. Dans ce dernier cas, pas d’inquiétude pour le nettoyage, pas de risque de piquage ou de décollage du placage, bien sur !

S’il n’y a pas de boite, ça ne coute pas très cher en neuf : j’en vends (des boites fabriquées spécialement) à 80 euros.

Pour ma part, je les collectionne et j’en joue un peu. Je vends de temps en temps des doublons, remis à neuf entre 300 et 700 euros.

Je vous fais partager le site d’un passionné de clarinettes en métal, qui a de vraiment superbes instruments et des connaissances très poussées :  www.clarinette-metal.fr

L’alisier, qu’est-ce que c’est comme bois ?

L’alisier est un arbre qu’on rencontre partout en France, au bois clair (rosé), dur et serré, peu veiné et aux veines très fines. Il est superbe à travailler et donne un très beau poli, il est très solide et fonce avec le temps vers une couleur marron clair.
Actuellement, les deux espèces d’alisier que nous transformons en accordéons sont :
Alisier : Sorbus torminalis qui vient de Merdrignac (entre Loudéac et Rennes)
Alisier : Sorbus domestica qui vient de chez Pascal Cranga, en Bourgogne .

Anche pour bombarde Guy Cesbron

Anche pour bombarde Si b

Voici ce que dit Guy Cesbron, le fabricant de cette anche :

« Depuis toujours, souffler dans une bombarde est très éprouvant, passé un certain âge peu envisageable (surtout pour apprendre).
A ma grande surprise, j’ai découvert récemment que l’anche que nous fabriquions (après l’avoir copiée sur nos collègues qui eux l’avaient copiée sur nos respectés ancêtres) n’avait absolument rien de compatible avec l’instrument. C’était devenu une fatalité : l’anche de bombarde est dure !! Et il faut faire avec !!
Le même problème s’est présenté à moi sur une autre variété de hautbois, ce qui m’a mis la puce à l’oreille pour la bombarde.
L’anche est le prolongement de l’instrument et le tube (ou cuivré) doit respecter une certaine longueur et des diamètres précis. L’anche fabriquée jusqu’à maintenant avait un tube trop court, des diamètres trop petits et le tout était trop conique, ce qui obligeait à une grande pression d’air. Ces modifications faites, avec une longueur de roseau et un grattage différents, j’obtiens une anche facile à jouer, plus stable (par sa nouvelle conception de grattage), sans avoir perdu sa justesse et sa qualité sonore.
La bombarde peut enfin rejoindre sa famille sans avoir à rougir. Les sonneurs qui ont essayé cette nouvelle anche ont tous eu la même réaction : C’est une révolution !!! »
Guy Cesbron

Je vais essayer de préciser les choses au sujet des anches :
(et ici, je précise plusieurs choses : je ne fabrique pas d’anches de bombarde, je n’ai jamais fabriqué que des anches pour les 2 premiers instruments que j’ai pratiqué, à savoir le hautbois et le basson, je ne fabrique des anches que pour le basson et de façon épisodique, je suis un sonneur de bombarde amateur et je joue principalement du diato, hautbois et kozh, ouf !)
Guy Cesbron a raison sur certains points, lorsqu’il décide d’étudier une nouvelle anche pour la bombarde :
– qu’on reproduit une anche par tradition et routine (avec des avantages certains, à mon avis : on bénéficie du savoir accumulé des facteurs anciens)
– qu’un tube d’anche devrait être fait en respectant le cône de la perce de la bombarde
– la longueur de l’anche dépend de la cônicité du tube et de la longueur vibrante des lamelles de roseau
L’anche traditionnelle que nous jouons est-elle bien adaptée à l’instrument ? A priori oui, mais comme je joue d’autres instruments à anches doubles qui ne sont pas proches de la bombarde, je me demande si la pression d’air nécessaire pour la bombarde n’est pas vraiment exagérée. C’est ce constat entre autres qui a mené Guy Cesbron à chercher, car il soupçonnait des turbulences de raccord entre l’anche et la bombarde et une inadaptation du cône du tube.
Logiquement, s’il a changé la cônicité, il doit aussi adapter la longueur du tube et du roseau vibrant. Voilà pourquoi elle est plus longue.
L’octaviation, maintenant : serait-elle dépendante de la taille de l’anche ??? allez expliquer ça à un hautboïste…
C’est à mon avis plus un problème d’adaptation des cônes tube-bombarde qui rend difficile l’octaviation que la taille de l’anche : mais imaginons qu’une anche traditionnelle plus longue ait un cône plus inadapté que l’anche courte, ou qu’il soit nécessaire d’enfoncer plus loin le tube de l’anche longue…
Je trouve personnellement que l’anche Cesbron octavie nettement plus facilement que de bonnes anches traditionnelles. Le test peut être fait sans équivoque sur une bombarde qui a du mal à octavier…
Le son : il est à mon gout plus sec et moins rond qu’une anche traditionnelle. On s’habitue à une anche et un peu de travail devrait y remédier, je pense. La puissance est un peu moindre, mais lui demander des anches un peu plus ouvertes devrait être possible 🙂 et la puissance y gagner. Mais la puissance est-elle un but en soi ??? 😉
Par contre, un point très nettement positif est que le son est plus stable, dépend moins de la pince et que la justesse y gagne.
Donc, à mon avis, il y a un travail très intéressant, qui en est à ses débuts : depuis que Cesbron a sorti ses nouvelles anches, il a continué à améliorer ses anches, et l’émulation va sans doute accélérer les choses… (depuis que j’ai écrit cet article il y a 3 ans, Guy a effectivement fait progresser ses anches autant en puissance qu’en aisance de jeu ! )
Mes oreilles et ma pince (de lèvres) préfèrent ces anches que je juge bonnes, même si perfectibles. Ce n’est que mon avis, forgez-vous le vôtre !
Combien de gens clouent au pilori une innovation sans l’avoir testée ???
Pourquoi ne pas organiser des tests pour se faire sa propre idée ?

Après deux ans de travail et d’améliorations, de rencontres avec des sonneurs de couple et de bagad, Guy Cesbron a amélioré constament ses anches de bombarde. Elles ont à ce jour une puissance équivalente aux anches plus courtes et plus dures que j’appelais « traditionnelles » ci-dessus. Guy Cesbron a décidé de fabriquer aussi des séries d’anches plus faciles et un peu moins puissantes pour ses clients plus débutants.
Guy vient de s’attaquer à l’anche de pipe, cornemuse écossaise, qui ressemble à un bout de bois, selon ses paroles 😉
Bon courage !!!

Retour en haut de la FAQ

Français

Les anches

Les anches

Écrit par Bernard Loffet
Visitez aussi la page FAQ

Monsieur Antonelli a donné son nom à une marque d’anches fabriquées par la SIVA. C’est une des fabriques italiennes d’anches qui existent encore. Elle a fusionné il y a un an avec Salpa (idem, nom et marque) pour devenir « Voci Armoniche » qui fabrique les anches « Antonelli » et « Salpa ». Les autres fabriques sont Cagnoni et Artigiana Voci. (Bugari a fermé).
En plus de ces (petites) usines, il existe une nuée de riveteurs (monteurs d’anches) qui travaillent chez eux ou dans de petits ateliers, en sous-traitance (travail à la pièce) pour les marques sus-dites, ou parfois en leur nom propre. Le plus célèbre dans ce dernier cas est Binci, mais il y en a d’autres. Ils achètent les pièces estampées, les ajustent et les montent, voire taillent (à la presse) leur propre acier pour le haut de gamme : A Mano.

Les qualités d’anches

Elles sont réparties en 3 classes :
Anches d’étude
Anches semi-professionnelles
Anches professionnelles

Les anches d’étude sont composées d’un cadre (plaquette) en aluminium et de deux lames en acier, rivetées machine. peu coûteuses, il existe plusieurs qualités (macchina, super, exsport…)

Les anches semi-professionnelles sont composées d’un cadre (plaquette) en duralumin et de deux lames en acier, rivetées machine. Un peu plus coûteuses, la différence de son par rapport aux anches d’étude est étonnante, et vaut largement ce surcoût.
Il existe aussi plusieurs qualités (Super Dural, Export Dural…)

Les anches professionnelles sont le haut de gamme, il en existe 2 types :

  • Les anches Typo a Mano (de type « à la main ») sont composées d’un cadre (plaquette) en duralumin et de deux lames en acier (provenant d’une plaque d’acier et estampées côte à côte), rivetées main. Nettement plus coûteuses, elles sont aussi meilleures que les semi-professionnelles. Il en existe aussi plusieurs qualités, avec des différences de finition ou d’épaisseur de plaquette.
  • Les anches A Mano (« à la main ») sont composées d’un cadre (plaquette) en duralumin et de deux lames en acier (provenant d’une lame d’acier et estampées face à face), rivetées main, parfois en double rivetage. Ce sont les plus chères (vraiment chères), elles sont elles aussi meilleures que les semi-professionnelles, mais la différence par rapport aux « typo à mano » n’est pas aussi nette. en fait, le plus que doublement de prix par rapport à la « typo » a du mal à se justifier, sauf parfois dans le cas de jeux exceptionnels. j’en ai rarement rencontré. La différence la plus sensible de qualité s’entend dans l’aigu.

Comment savoir de quel type d’anches est équipé un accordéon ?

Pour vérifier, c’est facile !

les anches « A Mano » et « Typo A Mano » ont leurs rivets montés et « facettés » à la main, on dit aussi « étoilés », c’est à dire que le rivet à la base de l’anche a été écrasé en faisant des facettes, en général sur la Typo A Mano au moins 6 à 8 facettes. L’intérêt est que le rivet est écrasé plus large, et maintient plus fermement la base de l’anche, qui de ce fait sonne mieux et qui a nettement moins de chances de pouvoir se désaxer.

On reconnait la « a mano » de la « typo a mano » en regardant la tranche de l’anche au niveau du « carré » du rivet : sur la « a mano », la tranche est bleue comme la base de l’anche ou est « étoilé » le rivet. Sur la « typo a mano » la tranche est couleur acier (donc pas bleue)

Le rivet des anches machine est plat (le rivet est écrasé par une presse) et les plaquettes sont en aluminium.

Le rivet des anches semi-pro est soit plat (super dural), soit étoilé en 3 facettes (export dural) mais les plaquettes sont en duralumin et non en aluminium (là, c’est nettement plus difficile à voir : l’alu est gris et terne, le dural plus brillant, plus lourd aussi). Mais ça change tout au niveau du son !

Le Dural, c’est quoi ?

Le duralumin est un alliage d’aluminium et de cuivre (dans notre cas 3 à 4%) plus un peu (<1%) d’éléments secondaires qui peuvent être : Silicium, Manganèse, Magnésium. Il est mécaniquement nettement plus rigide que l’aluminium, d’usinage facile et précis, un peu plus lourd (4%) et… plus cher. Les nuances utilisées sont le 2024 (dural aéronautique), ou 2017, 2030.
Les cadres d’anches une fois emboutis seront rectifiés par un procédé de limage pour obtenir une précision excellente.


En savoir plus sur les accordéons ? Jetez un oeil aux articles sur l’accordage, les tonalités, les registres, ou sur les schémas de clavier.

Plus de Trucs et Astuces par ici !