Trucs et astuces pour accordéon

J'ai écrit, dans la revue du C.A.D.B. : "Paroles d'Anches", plusieurs articles techniques sur l'accordéon. Il s'agissait le plus souvent de l'accordéon diatonique, mais pas seulement... Vous pouvez retrouver ces différents articles ci-dessous. Que cela ne vous empêche pas d'aller aussi faire un tour sur celui du C.A.D.B., le Collectif des Accordéonistes Diatoniques de Bretagne. Par ailleurs, dans ce même site, vous pourrez trouver des tablatures pour diatonique... et tout ça gratuitement !
Bernard Loffet.




Les touches de mon accordéon claquent trop !






Les trucs et astuces présentés sur cette page vous sont donnés à titre gracieux et sans garantie. Je les ai réalisés sur un type d'accordéon précis en tant que luthier professionnel. Si vous engagez des travaux sur votre instrument, vous le faites sous votre responsabilité. Je ne serai en aucun cas responsable de la casse ou des dégradations que vous pourriez commettre. Soyez prudents avec votre instrument et consultez-moi si vous avez des doutes...ou des problèmes.

Contrat Creative CommonsCette page (texte et images) de Bernard Loffet - www.diato.org est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.


       












Séparateur

Retour au sommaire --- Pour m'écrire --- Ma page d'accueil

Séparateur

Les touches de mon accordéon claquent trop !
par Bernard Loffet


Le truc que je vais vous décrire ci-après n'est pas facile à réaliser. Prenez votre temps, il vous faudra certainement plus d'une demi-journée pour le réaliser. Il va falloir vous fournir en cuir, en feutre, et en Pattex. La Pattex est une colle néoprène, on peut bien sur utiliser d'autres marques, mais il faut prendre de la néoprène liquide.
Avant de vous lancer dans ce bricolage, relisez attentivement l'avertissement qui figure en exergue. Si vous devez jouer demain, inutile d'entreprendre ceci aujourd'hui, prévoyez du temps. J'insiste bien sur mais c'est très important.
Vous avez un accordéon dont les touches font un bruit de castagnettes. Bien sûr, c'est sympa, les castagnettes. Mais en Bretagne, on ne les utilise pas très souvent ... Ensuite, jouer une mélodie calme avec un accompagnement de castagnettes, ce n'est pas top.

Que faire ?


La solution n'est pas simple. Il faut d'abord déterminer d'où vient ce super bruit de castagnettes. Facile à dire ... Prenons par exemple notre bon vieil Hohner 2915. Les modèles ayant quelques années n'ont sous les soupapes qu'un simple morceau de cuir. Ce cuir fait l'étanchéité, mais n'amortit que très peu le bruit que fait la soupape quant il se referme. Là, le bruit de castagnettes vient clairement de la soupape qui se renferme. Avec le temps, le cuir durcit et fait de plus en plus de bruit.

vue sur les soupapes...
Soupape : c'est la pièce en bois (parfois en métal ou en résine) qui se trouve au bout de la touche, et qui obture les trous de la table d'harmonie. On emploie aussi les termes "clapet" ou "valve" (en anglais : air valve).


Prenons un autre accordéon, au hasard un Maucastarellsio de luxe, regardons sous la soupape : Oh ! En plus du cuir, il y a un feutre entre le bois et le cuir. Du coup, nous nous rendons compte que cet accordéon fait nettement moins de bruit, du moins lorsque la soupape se renferme. Pourtant, cet accordéon aussi fait parfois du bruit, au niveau du clavier. Ce bruit, il vient de la touche elle-même, ou du bouton qui peut aussi faire du bruit. Si l'on ne frappe pas le bouton bien dans son axe, la touche fait un déplacement latéral et va claquer contre le bois du clavier. Ou le bouton va claquer contre le métal ou le plastique de la carcasse du clavier. Enfin, bref, ça castagnette à mort...
Dans le premier cas, quand il n'y a que le cuir sur le bois de la soupape, il existe une solution. On peut ajouter du feutre entre le bois et le cuir. Pas simple à faire ! Si vous n'êtes pas très bricoleur, direction : votre luthier.
Dans l'autre cas, il y a peu de choses à faire. On ne peut pas rajouter du feutre entre le bois de la touche et le bois du clavier. Du côté des basses, si, mais c'est vraiment du domaine du professionnel, vu l'outillage nécessaire.

Allons-y pour le Hohner 2915.


Il va falloir démonter la carcasse du clavier, puis chaque soupape de chaque clavier, ce n'est déjà pas aisé. Enlever le cuir actuel. Coller une couche de feutre, une couche de cuir qui fera l'étanchéité et remonter toutes les soupapes, et... vu qu'on a ajouté une épaisseur de feutre, il va falloir régler le clavier. C'est là que réside réellement la difficulté, je ne vous le cache pas. En effet, l'épaisseur rajoutée va faire baisser le bouton. Et, le bouquet, lors du réglage en hauteur de la touche, ça influe sur sa position et elle se décale latéralement. Consultez.
Après les réserves d'usage (vais-je pouvoir y arriver seul, ais-je le temps, en suis-je capable, y'a pas un luthier-minute dans le coin ?) et après avoir profondément respiré, le génie du bricolage vous ayant encore visité ('faudra faire attention, hein, pour l'archange Gabriel il y avait eu des suites...), comme vous avez déjà réalisé plein d'améliorations de votre Hohner favori (voir tous les trucs précédents), vous vous lancez ! (bon, ça suffit, les parenthèses ?)

Opération 1


Outils : scalpel ou cutter, tournevis...
Démontez la plaque des basses, la grille métallique du côté chant. les soupapes sont collées avec une colle genre colle à chaud, il faut "inciser" cette colle avec un cutter au dessus du métal de la touche de façon à pouvoir extraire la soupape sans le casser ni tordre la touche.
Un petit trait de crayon autour ou sur les coins des soupapes avant de les enlever aidera au remontage. Imaginez le casse-tête sinon... Cela fait, enlevez toutes les soupapes. Oui, celui de la prise d'air aussi.

Opération 2


Feutre (épaisseur 2 mm, dimensions : 30 par 15 Cm), cuir fin (agneau, même dimensions), couleur sans importance.
Enlever le vieux cuir du dessous des soupapes (en passant, notez le sens dans lequel le cuir est collé : le côté "daim" visible), toujours sans casser le bois des soupapes... au cutter, enlever la colle du dessus. Profitez-en pour enlever aussi celle qui reste sur les touches, sans envoyer de débris dans les trous..
encoller un côté du feutre à la Pattex (avec la spatule crantée fournie), n'en mettez pas trop sinon le feutre devient dur... c'est pas le but recherché. Encollage du côté lisse du cuir (pas côté daim, ne vous trompez pas !!!). Séchage 15 minutes, application et pressage fort (par terre, avec les pieds, par exemple, révisez le plinn ou le pilé menu par la même occasion (suggestion de Patricia))
Encoller l'autre côté du feutre à la Pattex (pas côté cuir...) et encoller ensuite les soupapes (du côté de l'ex-cuir-que-vous-avez-enlevé-juste-avant).
Après 15 min de sèchage, disposer côte à côte les soupapes sur le feutre et appuyer fortement (pieds). Attention à la disposition, vous allez devoir découper proprement au cutter le feutre+cuir en suivant les formes des soupapes, alignez-les bien et mettez-les côte à côte, sans les serrer à l'extrème...
Allez boire un p'tit coup, ou deux, si ce n'est déjà fait.
Avec un cutter à lame neuve, découpez proprement le feutre+cuir en suivant les côtés des soupapes. Précision et calme, on ne coupe pas dans les soupapes ni dans les doigts. Enlevez soigneusement toutes les petites poussières de cuir pour éviter qu'elles aillent se ballader dans les anches, plus tard.
Avec une lame de scie à métaux, nettoyez la fente de la soupape et approfondissez la un peu, de façon à garder au minimum 1 mm de bois avant le composé feutre-cuir.

Opération 3 : remontage.


Pas si simple... il faut repositionner les soupapes à leur place, en s'aidant du trait de crayon fait avant démontage. Avant de mettre chaque soupape à sa place, mettez une goutte (pas un litre) de pattex dans la fente devant recevoir le métal de la touche. Celui-ci doit rentrer dans son emplacement d'origine sans forcer et sans déplacer latéralement la soupape.
Si tout va bien, le temps du séchage, l'accordéon devrait être étanche, mais les claviers ont dû baisser, l'épaisseur du feutre faisant baisser le bouton. Que faire ? Régler, pardi !
Commençons par la soupape d'air : avec une pince plate, il faut légèrement tordre la touche sous le bouton pour que celui-ci retrouve sa place.
Pour le clavier des basses, il suffit (pour ne pas compliquer) de tirer sur le bouton (doucement, doucement) et la mécanique est suffisamment souple pour que le réglage se fasse sans difficultés. Attention à ne pas trop tirer !
Et pour la main droite ? là, pour tirer sur le bouton, bernique ! Alors, on va tirer doucement sur le métal de la touche juste au niveau de la soupape, soulevant celui-ci, le bouton va arriver en butée dans le fond du clavier et la mécanique va se tordre au point de réglage : le bouton est remonté. Procéder par essais successifs, sans aller trop loin !!!
Si le bouton a tendance à se déporter latéralement et donc à coincer après cette opération, c'est normal et c'est du au processus de réglage qui n'est pas encore terminé : enfoncez le bouton concerné et poussez le latéralement dans la direction opposée à son déport (doucement, doucement encore). Ne vous énervez pas, calme, si vous avez envie de frapper sauvagement quelque chose, profitez-en pour fendre du bois, c'est parfait !

Enfin terminé...


Voilà, je dois dire que décrire ce que je fais sans y penser est peu évident, et je répondrai à vos questions avec plaisir. Ne vous lancez pas dans ce bricolage important sans être sur de vous. Et si vous tenez à modifier votre 2915 sans en être capable, allez voir votre luthier !



Séparateur

Retour au sommaire --- Pour m'écrire --- Ma page d'accueil

Séparateur



Les trucs et astuces présentés sur cette page vous sont donnés à titre gracieux et sans garantie. Je les ai réalisés sur un type d'accordéon précis en tant que luthier professionnel. Si vous engagez des travaux sur votre instrument, vous le faites sous votre responsabilité. Je ne serai en aucun cas responsable de la casse ou des dégradations que vous pourriez commettre. Soyez prudents avec votre instrument et consultez-moi si vous avez des doutes...ou des problèmes.

Contrat Creative CommonsCette page (texte et images) de Bernard Loffet - www.diato.org est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.


Consultez aussi ma FAQ (Foire aux questions) - Questions souvent posées

Une question ? Laissez-moi un message.



Séparateur

       

Homepage --- Bernard Loffet --- Les accordéons diatoniques B.Loffet --- FAQ --- Tablatures pour diato --- Occasions : la page des accordéons d'occase... --- Liens
Trucs et astuces --- Extraits sonores --- Recueils de partitions et tablatures --- Duo Loffet - Runigo --- Daniel Lafontaine --- Francis Gloton --- Michel Billard --- Grand bal de l'Europe --- St Chartier
Gama Cases --- Sonotrad --- Capstern --- L'Autre Distribution --- Tavarn ar Roué Morvan --- L'association musicale de Caudan --- L'amicale Laïque de Rédéné --- La Soulère

Séparateur

Ecrire au Webmestre --- Dernière mise à jour :       



Karmabzh.net - Le réseau des sites bretons