L'Atelier des Instruments à Vent de Bernard Loffet

ou durable et énergies renouvelables se rencontrent...

Le nouvel atelier en biobrique

Trop à l'étroit...

Quand dans mon ancien atelier (au centre de Caudan) j'ai commencé à envahir le salon faute de place ailleurs, nous avons commencé à nous dire qu'il serait peut-être temps de songer à agrandir l'atelier...

Plus facile à dire qu'à faire, d'une part la municipalité refusait de nous céder un petit bout de terrain derrière chez nous (ce terrain a par la suite été vendu aux acquéreurs de mon ancienne maison...) et d'autre part nous ne souhaitions pas habiter une zone industrielle - j'ai toujours habité sur mon lieu de travail, ou l'inverse ;-) et je ne souhaite pas autre chose.

Nous avons donc commencé à chercher un terrain oł construire quelque chose qui nous conviendrait à tous les deux, mon épouse et moi, ou la maison et l'atelier, comme on veut...
Notre réflexion nous a conduit à batir au bourg de Caudan une maison-atelier, qui respecte au mieux l'environnement, qui soit en quelque sorte "écolo et anti-gaspi"...

Construire avec le soleil...

D'abord, nous voulions construire en bois. Mais nous avons vite compris en recontrant des constructeurs bois que ça ne serait pas si facile : aucun d'entre eux ne voulait construire sur un sous-sol, ou du moins ils nous présentaient une montagne de difficultés. Et, hélàs, bien d'autres difficultés pour un local devant accueillir du public (l'atelier), de normes... Pourtant je ne croyais pas que cela poserait problèmes, et qu'un constructeur bois serait content d'aller dans le sens de notre démarche.

Donc, sur notre sous-sol (destiné à accueillir véhicules et matériel de sono), nous avons choisi de construire en brique, choix inhabituel pour la Bretagne ou, hélàs, le parpaing est roi. Nous avons retenu la Biobrique qui est l'unique composant du mur, naturelle, sans ajout d'isolant... mais quelle brique ! Cette brique "monomur" assure toute seule la résistance mécanique, l'isolation, la régulation hygrométrique et une certaine régulation thermique grâce à sa forte inertie. Et nous a permis de gagner du temps sur le chantier, car les enduits extérieurs et les plâtres intérieurs ont pu se faire simultanément (sans avoir besoin d'attendre 1 mois), et aussi l'absence de nécessité de doublages.

Les plans ont dès le début fait la part belle à l'orientation de la maison, pour construire avec le soleil. De là les larges baies plein sud... et choix d'un vitrage isolant "verre faiblement émissif" : l'une des faces internes du double vitrage a reçu une couche métallique très fine (transparente) qui renvoie la chaleur vers l'intérieur, et permet de jeter moins de chaleur par les fenêtres. Les chassis de fenêtres en bois, ouf, enfin du bois !
Notre architecte s'est pris au jeu, et a notament doté les baies plein sud d'une "casquette" qui empêche les rayons solaires de trop rentrer l'été lorsque le soleil est haut dans le ciel, et les laisse rentrer l'hiver, lorsque l'astre est bas sur l'horizon.

Une maison bien isolée nécessite quand même un chauffage... Alors, après bien des comparaisons (rendement, écologique, économique, durable...) et de prix aussi, nous avons choisi d'installer une pompe à chaleur - on dit géothermie, ça fait mieux sans doute ;-) ... avec des centaines de mètres de tuyaux dans le jardin, à 60-80 cm de profondeur, et quasi autant sous nos pieds dans la maison, par un plancher chauffant (basse température). Quel confort, se dit-on depuis 2001, d'être bien chauffés (pas trop quand même) en utilisant en grande partie une énergie renouvelable, pour un prix annuel vraiment modique, et un investissement quasiment égal à une installation gaz !!! La géothermie nous chauffe aussi l'eau... Un appoint de chauffage nous est fourni par un petit poêle à bois à haut rendement, qui prend le relais lorsque l'électricité est en rouge (Tempo) : nous réduisons drastiquement notre consommation électrique les jours de pointe de consommation.

Continuer à avancer...

De même, en avançant dans ma réflexion, j'ai fait installer début 2013 des panneaux solaires afin de produire l'équivalent de ma consommation électrique, pour avancer vers la neutralité de consommation énergétique.
Utiliser peu d'énergie : il est plus simple de réduire sa consommation que de produire de l'énergie, n'est-ce pas ! Donc éclairage naturel et appoint peu vorace (tubes fluo et leds), chauffage passif et géothermique, machines à bois récentes et peu gourmandes... en bref : une attention constante à utiliser l'énergie a bon escient et sans gaspillage.

Récupérer et utiliser l'eau de pluie a été prévu dès le début, avec un 3ème réseau d'eau en plus de l'eau chaude et de l'eau froide : l'eau de pluie récupérée et stockée dans la citerne. Un surpresseur pompe et alimente ce réseau, qui alimente les toilettes et l'arrosage du jardin si le besoin s'en fait sentir (on est en Bretagne, quand même !)

Je suis attentif à l'empreinte que je laisse sur notre Terre, aussi bien dans ce que j'achète, mange que dans ce que je fabrique, répare. J'aime transmettre mes connaissances et je suis toujours curieux et intéressé pour apprendre et échanger. C'est dans ce sens que va mon site, www.diato.org
Je choisis de recycler, ne pas jeter inutilement, réparer ce qui est réparable, aussi dans mon métier en ne vendant pas d'instruments "jetables" ou irréparables, et en assurant l'entretien, les réparations, la remise en état et même la restauration d'instruments à vent et accordéons anciens.
Mon atelier et ma maison ont aussi été pensés dans ce sens : ne pas gaspiller, récupérer, être sain et durer...
A quand la récupération des fausses notes pour recyclage ??? ;-)


Séparateur


Page d'accueil --- Les accordéons diatoniques B.Loffet --- FAQ --- Extraits sonores des accordéons B. Loffet --- ARIV - Atelier des Instruments à vent
Tablatures pour diato --- Trucs et astuces pour accordéons --- Location d'instruments --- Occasions --- Bernard Loffet --- Liens --- Mes coups de coeur...
Gama Cases --- Recueils de partitions et tablatures --- Daniel Lafontaine --- Francis Gloton --- Grand bal de l'Europe --- Expositions de lutherie

Séparateur



            Webmestre : Bernard Loffet --- Déclaration du site